Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1575 fois

Cisjordanie -

Checkpoints et violence contre les manifestations pacifiques

Par

Je suis de retour de ma visite éclair en Palestine. Le voyage a été agité, dingue et choquant. Je pense que j'ai réussi mon objectif qui était de voir de mes propres yeux quelques aspects du système général d'Apartheid israélien.

Entre autres choses, ma visite incluait une participation à deux manifestations très différentes : la première à Bilin, où les manifestants ne sont même pas autorisés à s'approcher des soldats israéliens, et où le gaz lacrymogène, les grenades assourdissantes, les canons à eau, et les balles "de caoutchouc" sont utilisés librement contre les manifestants non armés.

La deuxième manifestation avait lieu sur le site d'une nouvelle confiscation de terres dans un village situé au sud de Bethléem, Artas, où les manifestants sont orteils contre orteils avec les soldats.

Dans les deux manifestations, l'objectif pour les villageois accompagnés de leurs alliés israéliens et internationaux est de tenter de marcher jusqu'à leur terre confisquée. Toutes les deux sont principalement des actions non-violentes (du côté des Palestiniens), sauf qu'à Bilin, quelques jeunes du village utilisent des frondes pour jeter des pierres sur les soldats lourdement armés et bien protégés.

J'ai rencontré Jeff Halper du Comité Israélien contre les Démolitions de Maisons et j'ai participé à l'une de leurs visites dans la région de Jérusalem qui explique et montre concrètement le projet israélien pour détacher et isoler Jérusalem-Est du reste de la Cisjordanie , un projet qui arrache réellement Jérusalem, le coeur économique et culturel de la Palestine, à la Cisjordanie .


A la sortie d'un virage sur la route qui va de Jérusalem à Jéricho, bing, vous tomber sur une "barrière de sécurité" en béton d'un mètre de haut. Elle coupe tout simplement la route et créé un cul-de-sac.
Le secteur était ébien sûr autrefois une zone commerciale très fréquentée mais qui meurt maintenant puisque la route n'est plus utilisable.

Je me suis rendu à de multiples reprises à Ramallah et j'ai donc du passer de nombreuses le checkpoint de Kalandia. Pour aller de Jérusalem à n'importe quel endroit du nord de la Cisjordanie , vous devez d'abord aller à Ramallah et pour arriver à Ramallah, vous devez franchir le checkpoint de Kalandia.

À ce checkpoint, les gens qui possèdent un passeport international peuvent rester dans le bus mais les Palestiniens doivent descendre du bus pour passer par un scanner spécial et faire l'objet d'une vérification d'identité.


Je me suis également rendu à de nombreuses reprises à Bethléem en passant par un autre checkpoint que vous ne pouvez pas franchir en voitures. Tout le monde doit franchir ce checkpoint à pied.

Il n'y a aucun problème pour quelqu'un en possession d'un passeport américain mais pour les Palestiniens c'est une autre histoire avec un système très compliqué d'autorisations et de cartes d'identités informatisées. Dans le cadre du processus d'identification, les Palestiniens doivent se soumettre à une scannérisation de la main.

Je suis allé passer une journée à Hébron qui est un endroit vraiment très spécial.
Des colons juifs très militants et très motivés idéologiquement ont pis possession de plusieurs parties de cette ville et un énorme contingent de soldats israéliens est toujours là pour "les protéger".

Cette ville est située en Cisjordanie occupée ; le transfert des citoyens d'un pays (Israéliens) dans un territoire occupé est une grave violation du droit international.

Là j'ai rendu visite à des membres d'une équipe de l'ISM qui surveille la situation et escorte quotidiennement un groupe d'écolières lorsqu'elle vont ou reviennent de l'école. L'école est située dans un endroit proche de la colonie et les jeunes filles sont souvent victimes des jets de pierres des enfants des colons. C'est un endroit très tendu avec des checkpoints en plein milieu de la ville.

Les Palestiniens et les volontaires de l'ISM et du Christian Peacemaker Teams sont souvent envoyés à l'hôpital avec des blessures suite à des jets de pierres ou d'autres abus physiques.

Source : http://www.palsolidarity.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Cisjordanie

Même sujet

Checkpoints

Même date

10 juin 2007