Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 4956 fois

Palestine -

Citoyen illégal dans un Etat, citoyen inférieur dans l'autre - brève histoire de ma souffrance en tant que détenteur d'une carte d'identité bleue et résident de la ville occupée de Jérusalem

Par

Article mis en ligne sur Salem News le 10 juin 2011

Selon le droit israélien, je suis un citoyen illégal en Cisjordanie palestinienne, et je suis censé l'éviter comme zone dangereuse, pendant que les colons juifs du monde entier sont autorisés à y venir et à s'y installer en toute légalité (selon le droit israélien). Je suis un Palestinien qui vit dans la partie orientale occupée de Jérusalem, je suis tenu d'avoir sur moi ma carte d'identification bleue qui me permet de passer tous les jours les checkpoints entre ma maison, à Jérusalem, et mon école à Ramallah, et retour. Ma carte d'identité (CI) bleue m'autorise à circuler "librement" en Cisjordanie et en Palestine 1948, tandis que ceux qui ont une carte d'identité de Cisjordanie et de Gaza ne peuvent quitter ces secteurs sans une autorisation israélienne spéciale. Cela dit, toutefois, porter cette CI bleue est plus une malédiction qu'une bénédiction.

Citoyen illégal dans un Etat, citoyen inférieur dans l'autre - brève histoire de ma souffrance en tant que détenteur d'une carte d'identité bleue et résident de la ville occupée de Jérusalem

C'est incroyable qu'on ait à faire ce genre de déclaration à une époque moderne. "Arrêtez le nettoyage ethnique", pancarte sur une maison à Sheikh Jarrah (photo Jalal Abukhater)
Je ne suis pas un citoyen à part entière d'"Israël", pas plus que je ne suis un citoyen à part entière des territoires sous Autorité palestinienne. Je ne suis même pas jordanien, je n'ai aucune nationalité officielle et je ne suis pas autorisé à en avoir une. J'ai un demi-passeport israélien et un demi-passeport "temporaire" délivré par la Jordanie. Vivre dans ces conditions est parfaitement insupportable.

Les Arabes vivant en Palestine 1948 ("Israël") ont une citoyenneté israélienne "officielle", les Palestiniens de Cisjordanie et de Gaza sont officiellement considérés comme Palestiniens et ont une citoyenneté officielle. Chaque fois qu'on me demande de remplir un document de quelque nature qu'il soit qui demande qui je suis et où je vis, j'inscris que je suis de nationalité jordanienne et que j'habite à Jérusalem, Israël. C'est malheureusement la réalité que vivent tous les résidents palestiniens de Jérusalem qui ne sont pas citoyens d'Israël, je ne sais pas exactement comment ils nous définissent, mais ce n'est certainement pas comme citoyens d'Israël mais comme citoyen temporaire en attente d'expulsion quelque part ailleurs, bientôt.

Photo
Démolition de maison à Jérusalem Est, quartier Abu Tur


Nous, citoyens de Jérusalem, sommes menacés de perdre notre CI de Jérusalem si les autorités israéliennes découvrent que nous avons une maison en Cisjordanie palestinienne. Nous ne sommes pas autorisés à vivre en Cisjordanie pas plus qu'il ne nous est facile d'acheter ou de louer un appartement pour vivre à l'intérieur d'Israël. Les lois de l'Etat d'apartheid d'Israël rendent extrêmement difficile d'obtenir un permis de construire, ou de rénover une maison, où que ce soit. Partout à Jérusalem Est, les habitants se battent pour obtenir des permis de construire pour loger les nouveaux membres de leurs familles, pendant qu'une personne juive peut facilement obtenir un permis et faire construire un immeuble résidentiel pour sa famille. Tout ceci fait partie d'un plan de nettoyage ethnique de tous les Arabes, musulmans et chrétiens, à Jérusalem et en Palestine.

C'est la raison pour laquelle quiconque a une CI de Jérusalem et vit en Cisjordanie a la plupart du temps une adresse à Jérusalem pour dissimuler son domicile de Cisjordanie aux autorités fascistes israéliennes.

Le gouvernement sioniste prétend que les colonies répondent à la croissance naturelle et l'augmentation de la population juive, mais l'augmentation de la population arabe n'est prise en compte avec aucun programme de logements, les Arabes ne sont même pas autorisés à ajouter une pièce supplémentaire à leurs maisons, d'après les lois israéliennes d'apartheid.

D'un autre côté, avoir une CI de Jérusalem ne nous autorise pas à avoir une autre nationalité ! Si les autorités israéliennes d'apartheid découvrent que quelqu'un ayant une CI de Jérusalem est détenteur d'un passeport étranger (par ex. canadien ou américain), elles lui retirent sa CI, il est expulsé et ses biens sont confisqués. Ce qui extrêmement gênant ici, c'est le préjugé racial.

N'importe quel citoyen juif d'Israël a le droit d'avoir autant de passeports et de nationalités étrangers en plus de son passeport israélien. Vous trouverez un juif israélien avec un passeport américain, un passeport allemand, un passeport français et un passeport belge en plus de son passeport israélien, alors qu'un citoyen arabe avec un carte d'identité de Jérusalem ne peut même pas avoir un passeport palestinien ou un passeport israélien à part entière, comme si nous étions des humains inexistants.

Photo
Jérusalem, publicité pour une nouvelle colonie juive illégale


Mon père m'a toujours dit que notre lutte pour obtenir cette carte d'identité est une lutte pour l'existence. Si nous pensions jamais à abandonner cette carte d'identité pour aller vivre ailleurs, nous abandonnerions notre droit éternel à la terre de Palestine et à Jérusalem. Le complot sioniste est et a toujours été la réalisation d'une Jérusalem juive ethniquement pure. Comme je l'ai écrit dans un autre article, Jérusalem n'a jamais censée être pour un peuple, une race ou une religion spécifiques. Jérusalem est la ville sainte qui accepte les gens du monde entier et de toutes les religions.

Je n'accepte pas d'être traité comme un citoyen inférieur, j'exige de vivre dans l'égalité.

Jérusalem est ma ville, je suis un être humain existant qui exige les droits de l'homme comme n'importe quel autre citoyen vivant dans n'importe quel autre pays au monde.

Les lois d'apartheid de l'Etat d'Israël doivent être abolies. Ce système glisse lentement vers un système extrêmement semblable à celui de l’Allemagne nazi de 1935, nous ne voulons pas qu'il se transforme en l'Allemagne nazie de 1939. Nous existons ! Nous avons le droit d'exister et de circuler librement sur notre terre sans nous soucier à chaque instant d'être expulsés selon notre choix de lieu de vie.


Source : Palsolidarity

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine

Même sujet

Nettoyage ethnique

Même auteur

Jalal Abukhater

Même date

13 juin 2011