Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2573 fois

Palestine -

Commémoration du massacre de Deir Yassin - Hommage aux martyrs ! Documentaire "The Agony"

Par

Deir Yassin, un village palestinien situé dans les environs d’al-Quds, avait une population d’environ 750 âmes, à l’aube du 9 avril 1948. Le village était entouré de 6 colonies sionistes, la plus proche étant Giv’at Sha’ul. Les colons sionistes avaient coupé la route principale qui reliait Deir Yassin à al-Quds, plaçant Deir Yassin sous un blocus presque total. Le 9 avril 1948, au cours d’une opération appelée « Opération Unité », les 3 milices terroristes Irgun, Lehi (Stern) et la Haganah (qui deviendrait plus tard l’armée terroriste sioniste) attaquèrent le village paisible dans l’objectif de tuer le plus de Palestiniens possible et d’expulser de force les survivants de leurs maisons et de leurs terres.

Commémoration du massacre de Deir Yassin - Hommage aux martyrs ! Documentaire 'The Agony'

A 4:30 du matin, ce vendredi 9 avril 1948, et pendant que les villageois dormaient encore, les milices terroristes sionistes ont encerclé Deir Yassin. Les Palestiniens se sont réveillés aux appels des hauts parleurs leur ordonnant de quitter le village. Les villageois confiants sortirent de leurs maisons pour voir ce qui se passait, et c’est là que le massacre a commencé. L’Irgoun attaqua le village par le côté Sud-Est, la milice Stern par le côté Est alors que la Haganah bombardait le village avec des obus de mortiers.

Les sionistes ouvrirent le feu sur tous ceux qui essayaient de s’échapper, puis entrèrent dans le village et commencèrent leur « nettoyage » : ils passèrent d’une maison à l’autre, violant les femmes, abattant les enfants et tuant tous ceux qui étaient à l’intérieur avec des couteaux et des mitrailleuses. Des familles entières furent alignées contre le mur et exécutées. Des femmes enceintes furent transpercées à la baïonnette et le corps de leur enfant fût mutilé. L’argent et les bijoux furent arrachés du corps des victimes et les autres effets personnels furent voler avant que les maisons soient incendiées. Sur les 144 maisons de Deir Yassin, au moins 15 furent détruites à l’explosif sur le corps de leurs habitants par les milices sionistes.

Un agent enquêteur britannique, l’Inspecteur général Richard Catling, confirma qu'il ne fait aucun doute que de nombreuses atrocités sexuelles furent commises au cours des attaques juives. Beaucoup de jeunes écolières furent violées, puis abattues. De vieilles femmes furent aussi battues. Une histoire revient souvent au sujet d’une jeune fille qui fût littéralement coupée en deux. De nombreux enfants furent torturés et tués. J’ai vu aussi une vieille femme… qui avait été sévèrement frappée à la tête avec la crosse d’une carabine. Les bijoux furent arrachés des bras et des oreilles des femmes.

On considère que 250 villageois furent massacrés à Deir Yassin en ce 9 avril 1948.




Article de l'auteur sur sa page Facebook ici.

Source : Comité Action Palestine

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine

Même sujet

Sionisme

Même auteur

Younes Arar

Même date

10 avril 2013