Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 12998 fois

Egypte -

Comment Jamal Moubarak a expulsé des blessés palestiniens des hôpitaux égyptiens !

Par

Cette fois, la bassesse du régime de la famille Moubarak et d’Abou Lrhait est allée très loin. Ils ont démontré devant le monde entier qu'ils vivent uniquement de leur prosternation aux pieds des sionistes et de la couverture de leurs crimes.
Nous avons rendu visite à un blessé de retour d'Egypte qui est actuellement à l'hôpital Nasser à Gaza.

Comment Jamal Moubarak a expulsé des blessés palestiniens des hôpitaux égyptiens !


Ce grand brulé au phosphore blanc, était couvert de bandages de la tête aux pieds, on ne pouvait voir que le contour de ses yeux. Et malgré son état grave, les autorités égyptiennes ont refusé de le transférer vers une autre institution sanitaire plus compétente à l'étranger.

D'honnêtes citoyens égyptiens venaient régulièrement lui rendre visite et le soutenir, comme ils le faisaient avec les autres victimes palestiniennes de l'agression sioniste.

Et pour faire semblant d'être en phase avec la ferveur de la population en Egypte, Jamal Moubarak a rendu visite à ces blessés. Mais juste après cette visite, ce grand brulé palestinien était interdit de toute visite. Une façon de cacher un peu plus les crimes abominables de la guerre sioniste, de les protéger un peu plus.

Le grand brulé raconte son histoire douloureuse :

"Deux jours après cette visite, des policiers sont arrivés, et nous ont ordonnés de quitter l'hôpital au plus vite ! C'est à bord d'un vieux bus vétuste qu’ils nous ont embarqués. Parmi nous, de nombreux blessés qui n'avaient pas achevé leurs soins, et même leurs médecins n'ont pas pu leur fournir d’attestations, ni les examiner, ni leur délivrer ou donner de médicaments.
On a été transporté vers le point de passage de Rafah, c'était vraiment pénible, et éprouvant !
La plupart des blessés avaient besoin d'être transportés par ambulances, en plus parmi nous, il y avait des gens souffrants de fractures multiples et qui avaient des broches... Voici notre histoire, l'histoire de notre mise à la porte des hôpitaux du Caire !!!"

Nous lançons un appel à l’ensemble de la presse écrite ou audiovisuelle, à tout ceux qui peuvent dénoncer, on vous invite à venir dans les hôpitaux de Gaza pour faire des interviews de ces blessés pour dresser un constat sur leur voyage pénible, leur énorme souffrance, et leur moral bafoué et humilié dans les hôpitaux de Moubarak et d’Abou Lrhait.


Autres dépêches liées à ces faits :

• Les autorités de Moubarak et d'Abou Lrhait ont refusé de faciliter le passage de cinq grands brulés au phosphore blanc, vers la France pour y avoir des soins. L'accord de la France était pourtant donné. Le but, c'est que l'opinion publique française ne devait pas voir ces grands brulés, cela risquait d'attirer plus de sympathie pour les Palestiniens.

• Des agents d'Amnesty international n'ont pas pu passer par Rafah. Une mission sabotée, et comme ça les crimes sionistes ne seront pas constatés par des agences internationales, afin d'alléger les demandes de poursuites pour crimes de guerre

• Les autorités de Moubarak et d’Abou Lrhait ont interdit l’entrée dans Gaza à deux grands jounalistes, Ahmad Mansour et Ghassan Ben Jaddou.

• Le point de passage de Rafah est complètement fermé sur les ordres de Moubarak et d’Abou Lrhait.

• Les autorités de Moubarak ont confisqué à Ayman Taha (Hamas) l'argent qui a été collecté pour les familles de martyrs, les blessés et les sans abris victimes de l'agression sioniste à Gaza.

Source : http://www.aljazeeratalk.net/

Traduction : Fatima pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Egypte

Même sujet

Blocus

Même auteur

Asharq Al Awsat

Même date

8 février 2009