Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2390 fois

Palestine -

Comment la police sioniste traite les Palestiniens lors d'une manifestation autorisée

Par

> sbahour@palnet.com

Le 8 mai dernier, les Palestiniens de 48 ont organisé une manifestation de commémoration de la Nakba dans le village détruit de Safurye. La video nous montre la brutalité de la police sioniste contre les Palestiniens (lire le courrier de Sam Bahour)


Pas de greffon vidéo disponible...

"Chers amis,

Voici une vidéo de la marche des familles palestiniennes vers le vieux village arabe détruit de Safurye (au nord de la Palestine 48), marche qui a été autorisée par Israël.

Comme vous le verrez, à peu près à la moitié du film, le journaliste de CNN, Ben Welderman, a lui aussi été attaqué et se retourne en gueulant contre ses agresseurs.

Si Israël traite de cette manière les Palestiniens citoyens de son état, vous pouvez imaginer comment il traite les Palestiniens qu'il occupe.

Rappelez-vous, cette manifestation avait été autorisée par les autorités israéliennes !

Ce message a été envoyé par mon ami Henry Lowi :

(…)
La video au lien You Tube ci-dessous, prise en Galilée lors d'une manifestation des victimes de la Nakba, qui sont citoyens palestiniens d'Israël, accompagnées de leurs supporters israéliens, montre la Police israélienne se comportant comme les brutes qu'ils sont. L'Unité de Police appelée "Gardes frontières" est une unité spécialisée utilisée pour réprimer la lutte légitime du peuple palestinien, par différentes méthodes de provocation et de brutalité. Il n'y aura pas de paix en Israël-Palestine tant que toutes les organisations armées anti-palestiniennes ne seront pas démantelées.

Remarquez le député Muhammad Barakeh notant les noms de ses camarades manifestants arrêtés par la Police.

Des paroles, des paroles, des paroles

"Aucune installation ne sera juste et définitive sans la reconnaissance du droit des réfugiés arabes à revenir dans les maisons dont ils ont été délogés… Ce serait une offense contre les principes de justice élémentaire si ces victimes innocentes du conflit se voyaient refuser le droit au retour dans leurs foyers tandis que les immigrés juifs affluent en Palestine et, en effet, menacent d'un remplacement permanent des réfugiés arabes qui étaient enracinés sur cette terre depuis des siècles."
Comte Folk Bernadotte, Médiateur des Nations Unies pour la Palestine, 16 septembre 1948.

"Je n'accepterais jamais une solution basée sur leur retour en Israël, aucun chiffre… Je ne suis pas d'accord pour accepter aucune responsabilité que ce soit au sujet des réfugiés. Point final. C'est un problème moral du plus haut niveau. Je ne pense pas que nous devrions accepter une quelconque responsabilité dans la création de ce problème."
Ehud Olmert, Premier ministre israélien, 30 mars 2008.

Bush, dehors !

Sam
"

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine

Même sujet

Apartheid

Même auteur

Sam Bahour

Même date

14 mai 2008