Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1644 fois

Israël -

Contre la destruction du Futur

Par

Paroles prononçées au cours d’une manifestation de protestation contre les actions de l’armée israélienne dans les Territoires Occupés en avril 2002

"Ceci paraît être une guerre contre l’espoir et le futur du peuple palestinien". Dévaster des écoles cela signifie détruire le futur.

Le 16 avril 2002 les soldats israéliens ont fait violemment irruption dans l’école luthérienne de l’espoir à Ramallah Palestine en en dynamitant les portes. L’évêque de l’église luthérienne a témoigné que l’école était vide à ce moment là ; il n’y avait ni étudiant, ni professeur, aucun homme armé non plus.

Mais à l’intérieur de l’école vide les soldats israéliens ont brisé tables et chaises, cassé systématiquement tous les carreaux des fenêtres, arraché les montants de 20 embrasures de porte et détruit les portes, vandalisé des cartes et outils éducatifs. Cet événement semble négligeable au regard des actions récentes menées par l’armée israélienne dans les térritoires occupés, mais comme l’écrit l’évêque : "Ceci paraît être une guerre contre l’espoir et le futur du peuple palestinien". Dévaster des écoles cela signifie détruire le futur.

En Israël des écoles sont aussi dévastées, signifiant la destruction du futur. Ainsi, une semaine avant que l’école de l’espoir eut été vandalisée, le Ministère de l’Education de l’Etat d’Israël a ordonné aux professeurs, élèves et parents d’exprimer leur gratitude sous la forme de colis d’aide à transmettre via les écoles, à ceux qui appliquent la politique du gouvernement, aux soldats, policiers et conducteurs, ceci dans une ambiance d’espionnage des points de vue et opinions des personnes.
C’était accompagné d’un slogan : "Nos cœurs disent merci".

Ce que dit mon cœur et celui des personnes réunies ici ce soir c’est : "Horreur".
Nos cœurs disent : "Horreur".

Le Ministère de l’Education israélien se transforme, dans l’urgence et de façon éhontée, en Ministère de la Propagande. Quand le Ministère de l’Education est ainsi si profondémment immergé dans la propagande, cela signifie la dévastation de l’éducation. Cela veut dire la destruction du Futur.

Le système éducatif israélien éduque à la guerre. Même en temps supposé normal, il enseigne aux enfants qu’ils ont constamment à affronter un ennemi ; que leur Etat est toujours en danger.

Les cursus, les rituels attachés aux vacances scolaires, les chants, tous contribuent à construire des habitudes de guerre; le lot de tout un chacun : c’est de servir (dans l’armée).

Supposée (la guerre) être imposée de l’extérieur, ce n’est pas perçu comme un choix politique des dirigeants (Israéliens). Et la prochaine guerre est toujours imminente. Qu’est ce que cela si ce n’est pas détruire le futur ?

Un Etat dirigé par une armée, des soldats qui sèment la mort, détruit le futur.

Dans l’Etat militariste d’Israël, les Palestiniens ne sont pas des êtres humains mais des suspects, "l’ennemi".

Dans l’Etat des soldats d’Israël, les femmes ne sont pas des partenaires à part égale mais des sympathisantes, des majorettes qui ont besoin d’être protégées.

Dans l’Etat sécuritaire d’Israël, les pauvres n’ont pas le droit au respect, et à des moyens de subsistance, car ils comptent moins qu’un avion de combat ou une campagne militaire.

Dans l’Etat militariste d’Israël, les vies et la santé des jeunes gens sont exploitées encore et encore comme monnaie d’échange pour l’accomplissement de gains politiques.

Il y a des milliers de gens ce soir. J’en connais quelques uns, et je sais que vous- que nous – faisons du futur notre priorité.

Au milieu de la mort et de la destruction, nous construisons néanmoins constamment une société civile.

Nous refusons de vivre dans un Etat qui se définit comme une base militaire.

Les femmes et les hommes qui se tiennent debout ici, sont ceux qui construisent un Etat pour les vivants qui remplacera finalement cet Etat pour les morts.

L’Etat militariste d’Israël brade, gaspille les ressources morales, les réserves économiques, le capital humain. Le vide qui nous étreint presque a déjà entamé cette culture de guerre.

Beaucoup de jeunes femmes et de jeunes hommes refusent déjà de servir (dans l’armée ).

Des milliers refusent, résistent à l’incorporation ; ils refusent de se soumettre aux périodes de réserve, même en période d’urgence.

De plus en plus de fils et de filles de cette société ne croient plus ces personnes qui dirigent cette société d’une guerre à une autre guerre puis encore à une autre.

Ces jeunes hommes et femmes inquiètent sérieusement le Ministère de l’Education à la guerre et une longue file d’autres Ministères ; des personnalités , des commandants se sont appliqués à attaquer le refus (de servir).

Un mouvement de refus et de résistance à l’incorporation affecte la capacité du gouvernement à continuer de déployer cette violence organisée qu’est son militarisme.

Un mouvement de refus et de résistance à l’incorporation est un témoignage public du fait que le gouvernement a perdu sa légitimité.

Un gouvernement responsable de l’horreur actuelle n’est plus légitime. Ses ordres sont illégaux, inacceptables.

Le refus de nombreux Israéliens du militarisme est un phénomène profondemment important et grandissant. Et les femmes israéliennes qui sont responsables du maintien de la vie quotidienne dans le pays refusent ce militarisme avec la même énergie.

Nous refusons que les dessins de nos enfants deviennent des objets de propagande au service du ministère de l ‘éducation.

Nous refusons de soutenir nos compagnons, frères, fils qui mènent une violente oppression.

Nous refusons – hommes et femmes ensemble – de prendre part à la destruction des maisons et du futur du peuple palestinien.

Nous refusons de prendre part à la destruction de notre propre futur et de nos chances de paix.

Nous refusons de cacher l’horreur.

Nous qui nous tenons ici ce soir, nous insistons pour construire un futur civil – civilisé – humain.

Source : www.newprofile.org

Traduction : MDB

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Israël

Même sujet

Objecteurs de conscience

Même auteur

Rela Mazali

Même date

27 avril 2002