Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1522 fois

Naplouse -

Couvre-feu et vandalisme à Asira

Par

photo non contractuelle

Les soldats et la police des frontières ont parcouru la ville en jeeps terrorisant les 12 000 habitants d’Asira, quittant leur jeeps de temps en temps pour patrouiller à pied à travers les ruelles étroites.

Couvre-feu et vandalisme à Asira

5 des 6 soldats et policiers des frontières ont imposé le couvre feu dans la ville d'Asira, au Nord de Naplouse. Les soldats et la police des frontières ont parcouru la ville en jeeps terrorisant les 12 000 habitants d’Asira, quittant leur jeeps de temps en temps pour patrouiller à pieds à travers les ruelles étroites.
Les gens se sont cachés chez eux se demandant combien de temps l'armée resterait et quand tout fut silencieux et que les habitants ont pensé que les jeeps n'étaient plus là, beaucoup se sont aventurés dehors pour acheter du pain et de la nourriture, certains pour désobéir et violer le couvre-feu.

Hier, les soldats n'étaient pas là le matin, aussi les habitants ont essayé de reprendre une vie normale, les enfants sont allés à l'école et certaines personnes ont essayé de quitter le village pour aller travailler, ect... Ils ont finalement trouvé la seule route de sortie du village, bloquée par un monticule de terre et de pierres, aux mains des soldats qui refusaient d' autoriser les gens à sortir du village.

A 8h 30 du matin , une jeep est arrivée dans le centre ville, à proximité des écoles et ils ont commencé à imposer un couvre-feu . Criant dans le haut-parleur, menaçant généralement les gens, ils portaient des fusils, certains chargés de balles en caoutchouc, d'autres non et également des bombes lacrymogènes et des grenades assourdissantes.

Des parents ont commencé à arriver pour reprendre leurs enfants; une journée d'école de perdue une nouvelle fois. Les rues ont été envahies de parents inquiets et d'enfants apeurés, les parents plus concernés par la sécurité de leurs enfants que la leur.

Les soldats criaient et ordonnaient aux gens d'aller dans telle ou telle direction, sans grand succès. Puis, bientôt seuls quelques groupes qui couraient dans tous les sens furent encore visibles, et nous, 2 volontaires de l'ISM, quittant le secteur.

Certains des soldats et policiers prenaient vraiment plaisir à ce qu'ils faisaient, d'autres étaient plus sympathiques, mais néanmoins pointaient leur fusils M16 et autres armes similaires, empêchant les gens de vivre normalement leur vie.

Source : www.palsolidarity.org

Traduction : MDB

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Naplouse

Même sujet

Incursions

Même auteur

Aaron

Même date

18 novembre 2003