Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1439 fois

Beit Furik -

Cueillette des olives à Beit Furik

Par

A Beiit Furik, un permis de trois jours délivré par l’armée israélienne aux fermiers palestiniens leur autorisant la récolte des olives dans les champs.
Malgré l'aide d'Israéliens et d'Internationaux, les fermiers palestiniens ne pourront pas effectuer la récolte entière des cultures.
C’est un processus qui devrait normalement demander un mois de travail.

Lundi 17 Octobre 2004



Un groupe israélien d’activistes pour les droits de l’homme et un groupe d’internationaux sont venus à Beit Fourik pour participer à la récolte des olives et protéger les fermiers travaillant dans leurs champs.

Un journaliste de la première chaîne allemande ARD et un correspondant de NPR ont aussi rejoint le groupe.
La journée a été calme.

L’armée israélienne était présente afin de protéger les fermiers palestiniens et les environs.




Mardi 18 Octobre 2004



Le même groupe composé d’israéliens, d’internationaux et des correspondants médiatiques est revenu à Beit Fourik. Deux jeeps de l’armée israélienne ont stationné aux abords des champs d’oliviers presque toute la journée.

Mais dans l’après midi, cinq jeunes adultes (venant de la colonie d’Itamar) ont commencé à crier et à se moquer des fermiers et travailleurs israéliens. Ils ont aussi mis de la musique à un fort niveau sonore.

Quelques familles ont alors quitté le lieu lorsqu’elles ont vu le garde de sécurité de la colonie sortir de sa jeep.

L’armée et le garde se sont approchés des travailleurs et leur ont dit qu’ils n’avaient pas le droit d’être ici et qu’ils devaient quitter les lieux immédiatement.



Le permis de trois jours délivré par l’armée israélienne aux fermiers palestiniens leur autorisant la récolte des olives dans les champs, ne permettra pas d’effectuer la récolte entière des cultures.

C’est un processus qui devrait normalement demander un mois de travail.


Ces champs n’ont pas été cultivés depuis plus de quatre ans maintenant, puisque l’armée israélienne ne délivrait aucun permis.



Pour plus d’informations, visitez : http://www.beitfourik.levillage.org

Source : www.beitfourik.levillage.org

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Beit Furik

Même sujet

Cueillette des olives

Même auteur

Yasser

Même date

18 octobre 2004