Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1482 fois

Naplouse -

Début de la cueillette des olives dans la région de Naplouse

Par

Le samedi 22 octobre, un groupe d'affinités de l'ISM est allé dans les champs près du village de Salem pour se joindre aux habitants et cueillir les olives.
Une famille nous avait contactés pour les aider à cueillir les olives sur une parcelle de terrain de 100 dunums qu'ils n'avaient pas pu récolter au cours des cinq dernières années.
Un petit avant-poste de colons a été construit très près de leur terre, qui était déjà proche de la grande colonie d'Elon More.

Alors que nous approchions de la parcelle de terrain, nous avons rencontré la famille palestinienne : l'accès leur avait été refusé par les soldats israéliens.

D'abord, les soldats nous ont dit de partir ou nous serions arrêtés par la police des frontières qui était sur le point de revenir, et que la famille n'était pas autorisée à effectuer la cueillette aujourd'hui parce qu'elle ne l'avait soi-disant pas organisée avec le DCO (Bureau de Coordination du District, l'administration civile "commune" de l'Autorité Palestinienne et Israël).

Pourtant, leur histoire a changé parce qu'ils ont également dit à certains d'entre nous que c'était une Zone Militaire Fermée.

Naturellement, ils ne pouvaient pas produire une carte de la zone alléguée comme ils sont tenus de le faire.

Le commandant a fait référence à une activiste juive de l'ISM comme étant un "Juive perdue", et il lui a dit qu'il avait honte d'elle. Quand il a été interrogé sur son piètre traitement de ces genss, il a répondu : "Les Arabes ne sont pas des gens".


Après environ une demi-heure d'attente et de négociations, un représentant du DCO et des agents de la police des frontières sont arrivés et nous avons été autorisés à aller sur le terrain pour la cueillette après que nous ayons été tous fouillés. Ils nous ont également observés pendant la cueillette.

En raison de leur négligence forcée au cours des cinq dernières années, les oliviers n'étaient pas aussi fructueux que les arbres dont nous nous étions occupés la veille à Salem sur d'autres parcelles.

Lors des deux jours précédents, nous n'avions pas eu de tels problèmes.

Le 20 à Azmut, les secteurs où nous avons aidé à la cueillette étaient seulement accessibles à pied (ou avec un âne), donc les militaires nous ont seulement observés depuis la colonie voisine d'Elon More (nous pouvions voir la lumière jaune clignotante de la jeep).

Le 21, nous sommes d'abord revenus d'une autre parcelle d'Azmut : Le fermier avait trop peur de cueillir ses olives en raison de la présence plutêt menaçante de deux colons qui avaient garé leurs voitures en haut d'une colline voisine et nous observaient.
Nous sommes allés à Salem où nous avons été encouragés par la vue de centaines de Palestiniens ramassant les olives sur leurs terres.

Les jeeps militaires patrouillaient régulièrement en bas de la route dans la vallée et demandant de temps en temps aux Palestiniens pour combien encore cela durerait. Les jours de la cueillette avaient été aussi approuvés par le DCO et les militaires étaient là, soi-disant, pour la "faciliter".

Les Rabbins pour les Droits de l'Homme avaient amenés un bus plein de gens pour aider, donc la présence des activistes israéliens sur le terrain a presque certainement aidé à persuader les militaires à avoir un comportement relativement correct.

Le 22 était un samedi, c'était donc Shabbat et les Rabbins ne sont pas revenus. Heureusement, cela signifiait qu'aucun colon ne trainerait dans le coin pendant que nous serions là, pourtant un colon armé est venu avant que nous y soyons arrivés et aurait hurlé sur les militaires.

On pense que si les soldats sont revenus le 22, c'est seulement parce que les colons s'étaient plaints. Les villageois avaient pu cueillir leurs olives sans trop de problèmes la veille, et l'autorisation du DCO pour la cueillette se termine le 25.

Il semble donc que c'est seulement parce que les colons ne peuvent pas supporter de voir les Arabes que les soldats ont causé des problèmes aux Palestiniens.
Si c'est en effet le cas, cela montre encore que les soldats israéliens sont du cêté des colons contre le peuple autochtone de la terre.

Si vous pouviez venir voir la propagande sur place, alors ce ne serait pas une surprise. Après tout, la colonisation en Cisjordanie est la base d'un projet lancé et encouragé par le gouvernement israélien - avec de gros "avantages financiers et des subventions pour les citoyens : données directement et par les autorités locales juives", selon B'Tselem l'organisation israélienne des Droits de l'Homme.

Alors qu'il était empêché d'accéder à sa terre, un Palestinien appelé Sala'din a commenté, frustré : "C'est la paix israélienne! Le monde entier pense qu'il y a la paix ici maintenant ".
Je peux imaginer que dans des circonstances identiques, les fermiers britanniques ne supporteraient certainement pas un tel traitement par une armée professionnelle étrangère.

Le fait que la majorité des Palestiniens continuent de résister d'une façon non-violente, même en vivant simplement sur leur terre comme si tout était normal est un témoignage de leur courage et de leur humanité.

Source : www.palsolidarity.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Naplouse

Même sujet

Cueillette des olives

Même auteur

ISM

Même date

25 octobre 2005