Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2855 fois

Jérusalem -

Démolition de maison à Jérusalem : "Demain, je ne sais pas où je dormirai"

Par

20.04.2015 - Mercredi soir, la famille Tohta a reçu un ordre de démolition de sa maison, dans le quartier de Wadi al-Joz, à l'Est de Jérusalem occupée. Après avoir été avertie que les soldats viendraient dimanche matin tôt pour la démolition, la famille a été rejointe par un groupe d'une dizaine de supporters internationaux. Malgré l'avertissement, rien ne s'est passé cette nuit-là, et la famille redoute maintenant que sa maison soit démolie à tout moment, et sans préavis.

Démolition de maison à Jérusalem : 'Demain, je ne sais pas où je dormirai'

Après s'être entendu dire par des soldats que pendant une démolition, "il n'y a plus rien devant eux," ce qui veut dire que tout sera détruit, Aref Tohta (photo ci-dessus) et sa famille ont déménagé loin de la maison leurs affaires les plus nécessaires et précieuses. Ils ont rempli des cartons avec des vêtements chauds et des couvertures pour la nuit et les ont emmenés aussi loin que possible, ils ont éloigné leurs animaux et ont mis les cinq chiens de la famille à l'abri, sachant qu'ils seraient tués dans la démolition.

Photo
La famille a mis ses affaires dans des cartons et a éloigné ses animaux


La démolition de la maison laissera sans abri les quinze membres de la famille. Douze d'entre eux sont des enfants entre 4 et 18 ans. Jenny, militante ISM, qui a passé la nuit chez la famille, a raconté : "A chaque bruit - le claquement d'une portière, une voix dans le voisinage - nous tournions tous la tête dans la direction, redoutant la destruction imminente de la maison. La peur était visible sur chaque visage."

La démolition n'a pas eu lieu, et M. Tohta pense que c'est parce que l'armée ne veut pas d'une présence internationale pendant l'attaque. La famille vit maintenant dans la crainte constante que l'armée surgisse sans préavis et détruise la maison. M. Tohta a expliqué d'une phrase l'incertitude dans laquelle vit sa famille chaque jour : "Demain, je ne sais pas où je dormirai."

Wadi al-Joz, situé juste à l'extérieur de la Vieille Ville de Jérusalem, est un quartier vulnérable qui a vu trois démolitions au cours des trois dernières semaines. Le 31 mars, l'armée a démoli, en toute illégalité, la maison de la famille Amro, voisins des Tohta, sans aucun ordre de démolition ni avertissement.

Photo
8 des membres de la famille devant leur maison menacée



Source : Palsolidarity

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Jérusalem

Même sujet

Démolitions de maisons

Même auteur

ISM

Même date

20 avril 2015