Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1918 fois

Jérusalem -

Démolitions de maisons à Jérusalem ; en 2020, les 240.000 palestiniens ne seront plus que 40.000

Par

Le temps hivernal n'a pas empêché les bulldozers de la municipalité de Jérusalem contrôlée par Israël de se rendre au village de Sur Baher, dans la Vallée Hummos.
Ils y ont démoli deux des maisons de cette partie sud-est de Jérusalem, au prétexte qu'elles n'avaient pas de permis.

Démolitions de maisons à Jérusalem ; en 2020, les 240.000 palestiniens ne seront plus que 40.000

Depuis ce matin, les bulldozers s'activent, démolissant la maison qui appartient à Ali Abu Sarhan, où lui et les 10 membres de sa famille vivent depuis 2002. La maison fait environ 100 m², et le coût de sa construction s'élève à environ 130.000 shekels (23.500€), en plus des 50.000 shekels (9.100€) donnés aux Israéliens pour le Tribunal municipal qui donne les permis.

Abu Sarhan a dit qu'il avait été surpris de la présence importante de policiers et de gardes des frontières, avec les équipes municipales qui ont commencé à enlever les meubles de la maison pendant que les bulldozers commençaient par l'autre côté.

Un bâtiment résidentiel pas encore habité appartenant à la famille Tun a également été détruit. La maison était terminée, mais Tun attendait depuis 2003 le permis de construire avant d'emménager, permis que la mairie de Jérusalem refusait de lui délivrer.

Il dit : "Quand j'ai vu la police et les bulldozers, je suis allé à la mairie de Jérusalem pour demander un nouveau report, mais ils ont refusé. J'ai dépensé un demi million de shekels pour construire cette maison." Il précise que lui et ses enfants doivent tous louer.

Entre temps, les forces israéliennes ont déclaré la Vallée Hummos "zone militaire fermée" pendant qu'elles distribuaient des ordres de démolition à environ 50 familles, sous le prétexte des permis. Les démolitions sont prévues pour juin, bien que les Israéliens acceptent généralement de grosses sommes d'argent pour surseoir.

Le Directeur du Centre pour les droits économiques et sociaux à Jérusalem, Ziad Al Hamori, a déclaré que cette année, la démolition à Jérusalem a été extensive et brutale, soulignant qu'au cours des trois premiers mois de 2007, les bulldozers de la mairie de Jérusalem ont détruit 20 maisons.

Al Hamori a dit à PNN : "La poursuite de la campagne de démolition de maisons vise à chasser les gens de la ville, en plus de résoudre le problème démographique israélien."

Il a souligné la facilité avec laquelle les constructeurs juifs reçoivent les permis dans les colonies ou ailleurs à Jérusalem. "Israël est en train de fausser et de transformer les caractéristiques et l'histoire de la Vieille Ville et de ses alentours."

"Selon les plans israéliens pour 2020, les 240.000 Palestiniens de Jérusalem doivent être réduits à 40 ou 50.000", a conclu Al Hamori.

Source : Palestine News Network

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Jérusalem

Même sujet

Démolitions de maisons

Même auteur

Maisa Abu Ghazaleh

Même date

14 mars 2007