Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3098 fois

Jérusalem -

Des Palestiniens établissent un nouveau village, Bab AlShams, près de Al-Quds occupée (vidéo)

Par

11.01.2013 - 250 hommes et femmes de toute la Palestine ont établi ce matin un nouveau village palestinien nommé "Bab AlShams" (Porte du Soleil). Ils ont installé des tentes dans ce qu'Israël appelle la zone E1 et apporté des équipements pour un séjour de longue durée. Le groupe a publié la déclaration suivante :
"Nous, fils et filles de Palestine, venant d'un bout à l'autre du pays, annonçons l'établissement du village Bab AlShams. Nous le peuple, sans permis de l'occupation ni permission de quiconque, nous installons ici aujourdhui parce que c'est notre terre et c'est notre droit d'y habiter.

Des Palestiniens établissent un nouveau village, Bab AlShams, près de Al-Quds occupée (vidéo)

Il y a quelques mois, le gouvernement israélien a annoncé son intention de construire environ 4000 logements dans un secteur qu'Israël appelle "E1". Le bloc E1 est une zone d'environ 13 km² située sur des terres palestiniennes confisquées à l'est de Jérusalem, entre la colonie Ma'ale Adumim, qui se trouve sur des terres palestiniennes de Cisjordanie occupée, et Jérusalem. Nous ne resterons pas silencieux pendant que se poursuivent l'expansion coloniale et la confiscation de notre terre. Nous établissons donc ici le village de Bab AlShams pour proclamer notre foi en l'action directe et la résistance populaire. Nous déclarons que le village restera inébranlable jusqu'à ce que les propriétaires de cette terre aient le droit de bâtir sur leur terre.

Le nom du village est tiré du roman "Bab AlShams", de l'écrivain libanais Elias Khoury. Le livre retrace l'histoire de la Palestine à travers une histoire d'amour entre un Palestinien, Younis, et son épouse Nahila. Younis quitte sa femme pour rejoindre la résistance au Liban tandis que Nahila reste inflexible dans ce qui reste de leur village en Galilée. Au cours des années 1950 et 1960, Younis traverse clandestinement le Liban et revient en Galilée pour retrouver son épouse dans la grotte "Bab AlShams" où elle donne naissance à leurs enfants. Younis repart rejoindre la résistance au Liban pendant que Nahila reste à Bal AlShams.

Photo

Bal AlShams est la porte de notre liberté et de notre ténacité. Bab AlShams est notre porte pour Jérusalem. Bab AlShams est la porte de notre retour.

Depuis des décennies, Israël a accumulé les faits accomplis et la communauté internationale est restée silencieuse devant ses violations. Il est temps maintenant de changer les règles du jeu, et à notre tour de créer des faits accomplis sur le terrain - sur notre terre. Cette action, entreprise par des femmes et des hommes du nord au sud, est une forme de résistance populaire.

Dans les jours prochains, nous organiserons des groupes de discussion, des présentations éducatives et artistiques, ainsi que des projections de films sur les terres de ce village.

Les habitants de Sab AlShams invitent tous les fils et filles de notre peuple à y participer et à rejoindre le village en soutien à notre résilience."

Photo
Première prière à Bab AlSchams, vendredi 11 janvier 2013



Voir d'autres photos de la construction et de l'installation ici.


Voir le reportage d'Al-Quds Newspaper



Source : Popular struggle coordination committee

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Jérusalem

Même sujet

Résistances

Même auteur

Popular struggle coordination committee

Même date

11 janvier 2013