Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2331 fois

Jérusalem -

Des centaines de Palestiniens refoulés aux checkpoints de Jérusalem

Par

Des centaines de Palestiniens qui tentaient d'accéder à Jérusalem ont été refoulés aux checkpoints de l’armée israélienne, ce vendredi, le dernier vendredi avant la fin du Ramadan.
Des sources israéliennes ont estimé que seuls 80.000 Palestiniens avaient réussi à accéder à Haram Ash-Sharif, ou Noble Sanctuaire, où se trouve la mosquée Al-Aqsa. Des sources palestiniennes ont estimé le nombre à entre 100 et 150,000, ce qui reste bien en dessous des foules qui étaient attendues.

Des centaines de Palestiniens refoulés aux checkpoints de Jérusalem


L’armée israélienne avait assuré que, malgré le bouclage de la Cisjordanie par Israël pour les fêtes du Nouvel An juif, les hommes de plus de 50 ans et les femmes de plus de 45 ans seraient autorisés à passer pour aller prier.


Le dernier vendredi du Ramadan est traditionnellement la journée la plus fréquentée du Ramadan à la Mosquée Al-Aqsa, suivie par Laylat Al-Qader, où les Palestiniens passent la nuit dans le complexe de la mosquée. On estime que 300.000 Musulmans ont passé la 27ème nuit du Ramadan à mosquée et un nombre plus important encore était attendu ce vendredi.

Aux principaux checkpoints, le Checkpoint 300 à Bethléem et celui de Qalandiya près de Ramallah, des foules moins importantes que les semaines précédentes se sont entassées devant l’infrastructure des ces checkpoints et plusieurs centaines de Palestiniens ont fait la queue pendant des heures à Bethléem et plus d'un millier à Ramallah.

Les Israéliens avaient déclaré que des mesures avaient été prises pour assurer le passage des «Palestiniens admissibles» à la prière, mais les points de contrôle ont été fermés et aucun Palestinien n’a pu passer avant 13h. Un porte-parole de l’armée a confirmé que les points de contrôle donnant accès à Jérusalem étaient fermés lorsque la prière a commencé à 13h30.

Selon un rapport israélien paru jeudi, des dispositions avaient été prises pour que les hommes de plus de 50 ans et les femmes de plus de 45 ans soient en mesure d'accéder à Jérusalem. Un rapport du Bureau de la Coordination des Affaires Humanitaires des Nations Unies (OCHA) a noté que la semaine dernière au moins 60 % des Palestiniens ont été refusés d'entrer à Jérusalem-Est, le vendredi, et que l'entrée des Palestiniens admissibles "s'est avérée difficile en raison des obstacles physiques et d’un manque de mesures appropriées sur les points de contrôle. "

Le checkpoint de Bethléem à la Tombe de Rachel habituellement fiévreux et bondé était presque silencieux aux premières heures de la matinée.

Il y avait un important déploiement de l’armée israélienne le long du mur dans les quartiers d'Ar-Ram, sous prétexte de prévenir les incidents signalés la semaine dernière, où au moins une centaine de Palestiniens étaient passé par-dessus le mur de béton de 8 mètres et avaient sauté de l’autre côté sous contrôle israélien. Des médecins ont confirmé qu'une dizaine de Palestiniens avaient été soignés pour des fractures après être tombés. Les forces d’occupation israéliennes ont installé six tours de guet le long du mur dans le camp de réfugiés de Shu'fat et dans le quartier Az-Zi'eyem pour assurer le confinement.

Des médecins ont également signalé avoir soigné plusieurs jeunes hommes pour des brûlures après que des gardes-frontières israéliens qui contrôlaient les papiers d'identité à l'entrée de la vieille ville, aient harcelé les jeunes, en leur demandant s'ils voulaient prier à Al-Aqsa.
Si les jeunes répondaient «oui», les gardes leurs prenaient les mains et les introduisaient dans le radiateur des véhicules de l’armée garés à proximité. Les jeunes hommes ont été brûlés aux mains.

Le chef du Haut Comité Islamique et Directeur des prédications à la Mosquée Al-Aqsa, le Sheikh Akramah Sabri avait exhorté les Palestiniens, dans son sermon du vendredi, de continuer à venir à Al-Aqsa pour prier et dénoncer les restrictions israéliennes.

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Jérusalem

Même sujet

Checkpoints

Même auteur

Maan News

Même date

18 septembre 2009