Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3285 fois

Qalqilia -

Des colons aspergent les fermiers palestiniens de substances chimiques inconnues

Par

Vers 17h30, le 21 juillet, deux fermiers d'Immatin, dans le district de Qalqiliya, travaillaient sur leur terre, dans la vallée près de Far'ata, lorsqu'ils ont vu approcher cinq colons de l'avant-poste israélien illégal de Havat Gilad, deux à cheval, trois à pied.

Des colons aspergent les fermiers palestiniens de substances chimiques inconnues


Colons-fermiers israéliens illégaux en tenue de travail

Lorsqu'ils ont vu que les colons commençaient à les encercler, les deux fermiers ont téléphoné à leurs familles pour demander de l'aide. Dans le même temps, quinze Palestiniens de Far'ata, qui avaient travaillé leurs terres non loin de là, se sont précipités vers les fermiers d'Immatin pour les aider.

Voyant ceci, les colons sont montés sur la colline, hurlant aux Palestiniens qu'ils allaient les battre, leur ont jeté des pierres et ont commencé à allumer des petits feux.

Petit à petit, quinze autres colons masqués les ont rejoints.

Vers 18h, une quinzaine de soldats israéliens sont arrivés. Les fermiers palestiniens leur ont raconté qu'ils n'avaient rien fait pour chasser les colons. Lorsqu'un fermier palestinien de 54 ans s'est approché des soldats pour leur demander pourquoi ils laissaient les colons attaquer les fermiers sur leurs terres, un colon s'est interposé et a aspergé le fermier palestinien, avec une substance chimique inconnue, sur les bras, les mains et aux yeux, lui causant de telles brûlures et inflammations qu'il ne pouvait plus voir.

D'autres colons sont arrivés, ont frappé ce Palestinien à coups de bâton, sur la nuque et sur la main. Lorsque son fils de 22 ans a tenté d'empêcher les colons d'attaquer son père, le colon l'a aspergé, aux bras et aux mains, avec le même produit inconnu.

Selon les victimes, les soldats n'ont rien fait pour empêcher les colons de les frapper, et ils se sont même mis à tirer des balles caoutchouc-acier et de jeter des grenades lacrymogènes sur les Palestiniens. Un Palestinien de 34 ans a pris une balle en haut de la cuisse, à une distance d'environ 30 mètres. Ensuite, le soldat lui a lancé dessus une grenade lacrymogène.

Les fermiers ont rapporté que les feux, dont certains ont été allumés par les colons et les autres par la chaleur des grenades lacrymogènes, ont détruit 50 oliviers à un endroit, et 10 autres ailleurs, avant que les pompiers palestiniens aient pu les éteindre.

A la fin de la confrontation, les Palestiniens blessés ont été emmenés à la clinique locale où ils ont été soignés.

Les deux Palestiniens qui ont été aspergés de produits chimiques ont rapporté que les sensations de brûlure causées par le jet avaient duré le lendemain.

Lire le rapport original sur le site de International Women Peace Service (IWPS)

Source : Palsolidarity

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Qalqilia

Même sujet

Attaques de colons

Même auteur

IWPS

Même date

22 juillet 2008