Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1819 fois

Bilin -

Des dizaines de manifestants intoxiqués par les gaz lacrimogènes lors de la manifestation de Bil’in - Mohammed Khatib libéré sous caution

Par

Une délégation de l’Union Européenne d’examen des violations de l’armée israélienne contre les manifestants, conduite par M. Thierry Vallat, ainsi que des activistes internationaux et israéliens, ont rejoint la manifestation de Bil’in hier vendredi. Les manifestants ont brandi des drapeaux palestiniens et des pancartes demandant la fin de l’occupation israélienne et la libération de tous les prisonniers palestiniens.

Ils ont parcouru les rues du village en scandant des slogans et en chantant des chants nationaux. Ils ont appelé à l’union nationale contre l’occupation israélienne, la libération de tous les prisonniers et celle du Coordinateur du Comité populaire de Bil’in, Abdallah Abu Ramah, ainsi que celle des habitants du village Adeeb Abu Rahmah et Ibrahim ‘Amera.

Lorsqu’ils sont arrivés au mur, une unité de l’armée israélienne était positionnée derrière un bloc de béton. La grille qui mène à la terre confisquée était déjà fermée par des barbelés. L’armée d’occupation a immédiatement tiré des gaz lacrimogènes et des balles caoutchouc-acier lorsque les manifestants ont atteint la grille, intoxiquant des dizaines de manifestants.

Le chef du Bureau israélien de coordination de district a informé le conseil du village d’un nouveau tracé du mur israélien la semaine dernière. Le Comité populaire de Bil’in condamne l’enlèvement par l’armée israélienne des militants et des chefs des Comités populaires en Cisjordanie . La semaine dernière, le 3 février 2010, Ibrahim Burnat (27 ans) a été kidnappé chez lui à Bil’in.

Les autorités d’occupation ont décidé de la libération de Mohammed Khatib, membre du Comité populaire contre le mur et les colonies, contre une caution de 10.000 shekels (2.000€) et à condition qu’il se présente au poste de police le plus proche tous les vendredis entre 12h et 17h, pour l’empêcher de participer aux manifestations.



Ici le site du Popular Struggle Coordination Committee.






Source : Palsolidarity

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Bilin

Même sujet

Résistances

Même auteur

Popular Struggle Coordination Committee

Même date

6 février 2010