Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1571 fois

Palestine -

Des élections libres et justes ne sont pas possibles sous l'occupation

Par

Beaucoup de résidants palestiniens de Jérusalem ont exprimé aux volontaires de l'International Solidarity Movement (ISM) leur hésitation à voter pour les élections de dimanche, craignant qu'Israel les dépouille de leur carte d'identité de Jérusalem émise par Israel et de perdre par conséquent les droits qui leur sont octroyés en tant que résidants de Jérusalem, et les avantages dont ils bénéficient en payant des impôts

Hier, dans la Bande de Gaza, 7 civils dont 5 enfants ont été tués à Beit Lahia par un obus tiré d'un tank israélien.

Les secteurs de Khan Yunis, Beit Lahia et Rafah demeurent sous le siège militaire israélien, rendant impossible toute réunion de campagne d'élection présidentielle.

La semaine dernière un garçon de 17 ans, Riziq Musleh, a été abattu par un tireur isolé israélien à Rafah alors qu'il posait une affiche pour la campagne électorale.


En Cisjordanie , 15.000 Palestiniens de la zone de Jénine qui vivent emprisonnés entre le mur de Ségrégation et la Ligne Verte n'ont pas pu se déplacer librement pour assister à des meetings de campagne.

De même, dans la zone de Naplouse, un système de checkpoints étouffant et les incursions militaires continues rendent pratiquement impossible aux citoyens de participer aux réunions électorales.

Dans Jérusalem-Est Occupé, le gouvernement israélien continue d'essayer de refuser aux Palestiniens l'assertion de leur identité et de leurs droits.

La Commission centrale des Elections palestinienne (CCE) mène une campagne de porte-à-porte afin d'essayer d'enregistrer les électeurs de Jérusalem-Est.

Israël a interdit au personnel du CCE de porter tous documents les identifiant comme étant du CCE ou de l'Autorité Palestinienne, et de montrer le drapeau palestinien et ses couleurs.

Beaucoup de résidants palestiniens de Jérusalem ont exprimé aux volontaires de l' International Solidarity Movement (ISM) leur hésitation à voter pour les élections de dimanche, craignant qu'Israël les dépouille de leur carte d'identité de Jérusalem émise par Israël et de perdre par conséquent les droits qui leur sont octroyés en tant que résidants de Jérusalem, et les avantages dont ils bénéficient en payant des impôts.

Seulement quatre jours avant l'élection, les candidats à la présidence luttent toujours pour obtenir des permis israéliens pour faire campagne à Jérusalem Est.

Au cours des semaines passées, des candidats, Bassam Salhi et Mustafa Barghouthi, ont été arrêtés par la police israélienne pour avoir fait campagne à Jérusalem Est.

Au cours des quatre prochains jours, les volontaires de l'ISM continueront d'observer et de témoigner des violations israéliennes au Droit des Palestiniens à avoir des élections justes et libres, en particulier à Jérusalem-Est, et se tiendront aux côtés des Palestiniens lorsqu'ils tenteront d'exercer leurs droits.

Il est déjà clair que seule une fin de l'occupation militaire Israélienne permettra la tenue d'élections libres et justes.

Source : www.palsolidarity.org

Traduction : MG pour ISM-France

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine

Même sujet

Réformes

Même auteur

ISM

Même date

5 janvier 2005