Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 8858 fois

Vallée du Jourdain -

Des exercices militaires israéliens dévastent les champs de la Vallée du Jourdain occupée

Par

Vers midi 30 le 19 décembre 2016, les forces israéliennes d’occupation ont bloqué la route qui mène à Tubas et au nord de la Vallée du Jourdain pendant près de deux heures. Des dizaines de Palestiniens, dont des fermiers, ont dû attendre que l’armée d’occupation ait fini ses exercices avant de pouvoir continuer leur route. On ne pouvait pas voir le lieu de l’entrainement militaire depuis le barrage routier, mais Jordan Valley Solidarity a reçu un appel d’un habitant de la communauté de Khirbet Yarza disant que les manœuvres avaient lieu dans les champs de son village, à 20 mètres de leurs maisons.

Des exercices militaires israéliens dévastent les champs de la Vallée du Jourdain occupée

L’armée était également sur les terres de deux autres hameaux, Hamamat al-Maleh et Ras al-Akhmar, à quelques kilomètres.

Environ 20 chars, 2 bulldozers, 5 camions militaires et 10 jeeps transportant des soldats ont pris part à cet exercice militaire illégal. Les chars et les bulldozers ont défoncé les terres agricoles, cassant les tuyaux d’irrigation enterrés.

Photo
Un soldat israélien bloque et garde la route pendant que les Palestiniens attendent qu’il ouvre.


Les habitants nous ont également dit que l’armée israélienne ne les avait avertis ni de la date ni du lieu de leurs manœuvres. En conséquence, les Palestiniens ont été bloqués dans leurs maisons pendant tout le temps de l’exercice militaire, car ils n’ont pas eu le temps de partir. Personne n’a été blessé mais les résidents ont eu extrêmement peur de ce qui aurait pu arriver à eux et à leur bétail.

Photo
Un veau coincé entre les chars de l’occupation et les maisons de la communauté de Ras Al-Akhmar

Photo
La terre palestinienne défoncée par les chars et les bulldozers israéliens


Au même moment, les Palestiniens bloqués au barrage routier pouvaient seulement voir deux chars emportés dans un énorme camion vers une zone incertaine. Pendant qu’ils attendaient, ils pouvaient entendre de puissantes explosions venant de l’autre côté des collines, qui les ont fait sursauter et les ont rendus nerveux et anxieux.

Photo
Un poids-lourd transporte deux chars israéliens vers la zone d’exercice militaire


Cette partie de la Vallée du Jourdain se trouve en Zone C (sous contrôle israélien) et les Forces israéliennes l’ont déclarée « zone militaire fermée », ce qui signifie qu’il est interdit aux Palestiniens de parcourir ces terres. Les voitures qui circulent sur la route adjacente ne peuvent pas s’arrêter et si elles le font, les conducteurs risquent d’être arrêtés et leurs véhicules confisqués. Il y a des miradors tout autour de la Vallée du Jourdain, en conséquence l’arrestation et la confiscation sont des menaces bien réelles. Les Palestiniens ne doivent arrêter leurs véhicules qu’au barrage routier militaire.

Ce jour-là, non seulement les fermiers et les automobilistes ont vu leur activité quotidienne sérieusement perturbée mais aussi les enfants allant à l’école. Les enfants des villages de la Zone C doivent aller à l’école à Tubas, les restrictions imposées par le régime d’occupation empêchant qu’il y ait des écoles dans leurs villages. Les écoliers vont donc à l’école à Tubas en autobus tous les jours. Mais aujourd’hui, à la fin des cours, ils ont dû faire tout le trajet de retour chez eux à pied puisque l’autobus a dû s’arrêter au barrage routier. La plupart des enfants ont dû marcher dans cet environnement effrayant pendant sept ou huit kilomètres pour rentrer chez eux.

Photo
Des écoliers palestiniens rentrent chez eux, à pied, après l’école


Cela fait de nombreuses années que les forces israéliennes d’occupation conduisent des exercices militaires illégaux dans la Vallée du Jourdain. Non seulement elles bloquent les routes à tout moment, mais elles forcent aussi les villageois à évacuer leurs maisons pendant plusieurs jours pendant les manœuvres militaires qui ont lieu autour et dans les villages.

Il y a quelques mois, à Yirza, des bulldozers israéliens sont arrivés dans le village, détruisant le réseau d’irrigation. Les habitants ont réparé les dégâts mais, une fois encore, les chars israéliens ont défoncé leurs champs, roulant sur les canalisations et les détruisant à nouveau.

Photo
Base militaire israélienne dans la Vallée du Jourdain occupée


Ces dernières années, les habitants de la Vallée du Jourdain ont vu une augmentation des confiscations de leurs terres par les forces d’occupation. De grands pans de terre servent maintenant de bases et pour les exercices d’entraînement. Tout le long de la route qui longe ces terres, on peut voir maintenant des blocs de béton indiquant la zone militaire fermée, qui empêche quiconque de pénétrer dans le secteur. Les bergers et les agriculteurs sont ainsi privés de leur seul moyen de subsistance. D’autres parcelles ont été données à des colons israéliens pour le développement agricole, qui ne profite qu’à l’économie israélienne.

Mais Israël peut afficher continuellement son contrôle et sa puissance sur la Palestine, la résilience de la population de la Vallée du Jourdain reste intacte.

Photo
Des gamins palestiniens jouent au football près de Fasayel


Pour aller dans la Vallée du Jourdain soutenir les Palestiniens menacés de nettoyage ethnique, un contact : le Centre International de Al-Fasayel.



Source : Palsolidarity

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.

Faire un don

Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Vallée du Jourdain

Même sujet

Nettoyage ethnique

Même date

26 décembre 2016