Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2727 fois

Gaza -

Des factions palestiniennes condamnent l'inondation des frontières de Gaza par l’Égypte

Par

21.09.2015 - Dans un communiqué commun, le Jihad Islamique, le Front démocratique palestinien, le Front populaire palestinien, le Mouvement al-Mujahideen, le Mouvement Al-Ahrar et le Comité populaire déclarent : "Le fait que l’Égypte ait inondé les frontières palestino-égyptiennes avec de l'eau de mer est choquante," a rapporté le site Arabi21.
"Cette opération détruit de grands pans de terre agricole, pollue les réserves souterraines d'eau, endommage les maisons des résidents palestiniens du voisinage et tue tout signe de vie sur ces zones," ajoute le communiqué.

Des factions palestiniennes condamnent l'inondation des frontières de Gaza par l’Égypte

(photo Anadolu Agency)
Les factions ont appelé le peuple d’Égypte "à mettre fin à ce crime contre les Palestiniens et leur terre," soulignant qu'elles ont recherché "une position égyptienne de soutien" vis-à-vis des Palestiniens.

Le 11 septembre, l'armée égyptienne a commencé à inonder les frontières palestino-égyptiennes avec d'énormes quantités d'eau salée pour tenter de détruire les tunnels de contrebande, qui furent des lignes de survie de Gaza dans le contexte du siège israélien strict soutenu au niveau international.

Le mouvement islamiste palestinien Hamas a dit dans un communiqué séparé qu'il a eu des discussions officielles avec les autorités égyptiennes pour stopper l'inondation des frontières.

Les résidents ont dit à Anadolu que l'eau de mer pompée par l'armée égyptienne couvre un grand nombre de tunnels et a provoqué l'effondrement partiel de beaucoup d'autres.

L'Autorité palestinienne de l'Eau a prévenu que ces inondations pouvaient provoquer l'effondrement de couches du sol et pollueraient également les réserves d'eau souterraines.

L’Égypte a institué une zone tampon de deux kilomètres le long de la frontière palestino-égyptienne, au prétexte de "lutter contre le terrorisme", tandis que sur le terrain, ses actions durcissent le siège.


D'autres images publiées par l'Agence de Presse Anadolu ici.



Source : Middle East Monitor

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Blocus

Même auteur

Middle East Monitor