Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1873 fois

Jayyous -

Des fermiers attaqués à Jayyous

Par

Hier, deux ouvriers agricoles palestiniens de Jayyous ont indiqué qu'ils ont été retenus et agressés par les forces israéliennes avant d'être libérés peu de temps plus tard.
Les deux fermiers (un dans la quarantaine, et l’autre âgé de 17 ans) ont raconté avoir été retenus, les mains attachés avec des liens en plastique et forcés de s’allonger par terre. Puis deux des officiers leur ont marché sur le dos et frappé.

Des fermiers attaqués à Jayyous



Hier, deux ouvriers agricoles palestiniens de Jayyous ont indiqué qu'ils ont été retenus et agressés par les forces israéliennes avant d'être libérés peu de temps plus tard.


Peu de temps après l'incident, trois membres de Boston to Palestine, ainsi que deux accompagnateurs oecuménique se sont assis avec plusieurs villageois palestiniens et un jeune fermier pour prendre leur témoignage des faits avec l'aide d'un traducteur


Les villageois locaux ont dit que les deux hommes ont été portés disparus vers 20 h hier soir, quand le tracteur qu'ils utilisaient a été retrouvé le moteur en marche et sans aucun fermier en vue.

Après une bonne demi-heure, les fermiers ont réapparu et ont indiqué qu'ils avaient été pris par surprise par cinq Israéliens en uniforme qui se cachaient parmi des arbres dans l'obscurité. Pour l’instant, on ne sait pas exactement s’il s’agissait de soldats ou la police des frontières.

Les deux fermiers (un dans la quarantaine, et l’autre âgé de 17 ans) ont raconté avoir été retenus, les mains attachés avec des liens en plastique et forcés de s’allonger par terre. Puis deux des officiers leur ont marché sur le dos et frappé.

Vendredi, c’était le premier jour du Ramadan, et de nombreux fermiers rentrent à la maison un peu plus tôt qu'habituellement pour s’alimenter avant de retourner sur leurs terres en soirée afin de terminer le travail de la journée.

Le jeune homme, "M", et le conducteur du tracteur, "D", apportaient de l'eau aux vaches de l'oncle de "M" quand ils ont rencontré des Israéliens armés.

Non seulement, ils se sont fait marcher sur le dos et frapper mais le jeune a également expliqué qu'ils leur ont mis un sac sur la tête et qu’ils avaient leurs oreilles et la bouche couvertes, pour les empêcher vraisemblablement d’entendre et de répondre aux cris des membres de leur famille qui les cherchaient.

Après une demi-heure, "M" et "D" ont été libérés et on leur a dit qu’ils ne devaient pas retourner sur leur terre près de la barrière d'annexation (la soi-disant "barrière de sécurité") qu’Israël a construit.

Ici, comme dans beaucoup d'autres régions de la Cisjordanie , la barrière d'annexation s’étend sur plusieurs kilomètres à l'intérieur du territoire palestinien, et à environ 30 mètres des maisons palestiniennes à Jayyous.

Au moins, une de ces maisons a même l’interdiction d'ouvrir ses fenêtres donnant vers l'ouest parce qu'elles donnent sur la barrière.

Jayyous est un petit communauté d'exploitants agricoles au Nord-Est de Qalqilya.

Depuis plus d’un an maintenant, les fermiers parlent de harcèlement fréquent près de l'ouverture dans la barrière bien connue ici sous le nom de Porte Sud.

Cela s’ajoute aux nombreux problèmes que les fermiers ont rencontré en essayant de passer par la Porte Nord.

Avec son système compliqué de permis, Israël exige des Palestiniens qu'ils fassent une demande de permis pour l'accès à leur propre terre.
Cette permission est souvent refusée.

Et même lorsqu'on des permis sont accordés, l’ouverture des portes est souvent arbitraire et imprévisible -- ou pas du tout.



Pour plus d'informations, vous pouvez contacter :

David: 972-547-794-122
Ahmad: 972-544-491-326

Source : www.palsolidarity.org/

Traduction : MG pour ISM-France

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Jayyous

Même sujet

Le Mur

Même auteur

David

Même date

16 octobre 2004