Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3789 fois

Gaza -

Des funérailles nationales à Gaza pour l’activiste italien assassiné

Par

Les civils palestiniens ont rejoint les membres de la police et des forces de sécurité du Hamas lundi pour les funérailles de l’activiste italien assassiné par un groupe salafiste la semaine dernière. Des centaines de gens se sont rassemblés dans la ville de Gaza et au poste frontière de Rafah pour rendre hommage à Vittorio Arrigoni, 36 ans, qui a été retrouvé pendu dans une maison vide de Gaza vendredi dernier, quelques heures après avoir été kidnappé.

Des funérailles nationales à Gaza pour l’activiste italien assassiné

Son corps a été transporté depuis l’Hôpital Shifa de Gaza dans un cercueil en bois recouvert d’un drapeau palestinien et parsemé de pétales de roses.

Le cortège portait des pancartes avec la devise de Vittorio : «  Restons humain » autour du cercueil, pendant que la police et les services de sécurité du Hamas saluaient les funérailles nationales données en son honneur.

Les voitures de la procession funéraire portant des drapeaux palestiniens sur leurs toits, ont accompagné le corps le long de la principale route de Gaza, de l’hôpital jusqu’à Rafah.

D’autres le long du parcours, portaient des photos de Vittorio, qui était un membre de l’association pro-palestinienne International Solidarity Movement et une figure bien connue de la ville de Gaza.

A Rafah, les porteurs du cercueil ont brandi une bannière palestinienne où l’on pouvait lire : «  Non, non au terrorisme, oui, oui à la liberté. »

Hassan Al Saifi, un représentant du gouvernement du Hamas à Gaza, s’est adressé à la famille du défunt, promettant que les tueurs seraient traduits en justice.

Les forces de sécurité du Hamas ont jusqu’à présent arrêté 4 personnes en lien avec le meurtre, mais ont signalé qu’au moins trois suspects étaient toujours en fuite : Bilal Al Omari, Abdul-Rahman Al Breizat, un jordanien, et Mohammed Al Salfiti, un policier du Hamas.

Photo

Un groupe salafiste jusqu’alors inconnu a revendiqué la responsabilité de l’enlèvement d’Arrigoni, par une vidéo de jeudi soir montrant l’italien meurtri et ensanglanté, et demandant la relâche de leaders Salafistes détenus par le Hamas.

Les forces de sécurité du Hamas ont trouvé le corps d’Arrigoni peu de temps après.

Saifi a fait l’éloge de l’activiste italien le comparant à un « symbole d’humanité », ajoutant que «  les générations de palestiniens garderont vivante la mémoire de cet homme pur. »

Les amis d’Arrigoni, qui a vécu à Gaza pendant la majeure partie des 3 dernières années, ont estimé que sa passion pour la cause palestinienne continuerait à vivre.

«  L’idée pour laquelle Vittorio est mort ne mourra pas, elle restera jusqu'à la fin de l'occupation, » a déclaré Osama Qashwan, un activiste anglo-palestinien.

Inge Neefs, une membre belge d’ISM, a acquiescé.

« Son idée de la défense du peuple palestinien est une cause humanitaire qui ne mourra pas » a-t-elle dit à l’AFP.

Wissan Abu Warda, un ami palestinien d’Arrigoni, a décrit l’italien comme «  un symbole de liberté, qui a donné à nos jeunes la force de continuer à se battre pour notre liberté »

Le corps de Vittorio Arrigoni a été transféré en Égypte par le poste frontière de Rafah après la cérémonie, et il a été prévu qu’il voyage vers Le Caire, selon la volonté de la famille, ont rapporté des officiels du Hamas.

Photo

Photo



Source : Maan News

Traduction : BL pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Victimes ISM

Même auteur

Maan News

Même date

20 avril 2011