Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1565 fois

Bilin -

Des internationaux et des Palestiniens frappés et arrêtés pour avoir protesté pacifiquement à Bil’in

Par

> ism-alerts@palsolidarity.org

Au cours de la manifestation, des balles recouvertes de plastique, du gaz lacrymogène, des bombes assourdissantes et des matraques ont été utilisées par les soldats israéliens et la police des frontières contre les manifestants.
Cinq Palestiniens ont été blessés, et trois pacifistes internationaux et quatre pacifistes israéliens ont été frappés et arrêtés.
Les soldats et les ouvriers du chantier de construction sont partis à 13h30.

Les internationaux de l’International Solidarity Movement et de l’International Women's Peace Service ont rejoint aujourd’hui les pacifistes israéliens pour soutenir le village de Bil'in
Pour leur deuxième journée de résistance à la contruction du Mur de l’Apartheid.

Environ 150 hommes, femmes et enfants de Bil'bin ont marché jusqu’à leurs terres confiquées et ont stoppé le travail des géomètres.

Au cours de la manifestation, des balles recouvertes de plastique, du gaz lacrymogène, des bombes assourdissantes et des matraques ont été utilisées par les soldats israéliens et la police des frontières contre les manifestants.

Cinq Palestiniens ont été blessés, et trois pacifistes internationaux et quatre pacifistes israéliens ont été frappés et arrêtés.
Les soldats et les ouvriers du chantier de construction sont partis à 13h30.

La construction du mur a commencé dans ce secteur hier, quand les villageois ont stoppé de façon non-violente les bulldozers. Le village de Bil'in, situé dans la région de Ramallah en Cisjodanie, possède une population de 1.500 personnes.

Les fermiers du village possèdent 4000 dunums de terre, dont 2.380 dunums ont été confisqués pour la construction du mur et donnés à la colonie illégale israélienne voisine. Plus de 3000 oliviers sont plantés sur cette terre.

Peu de temps après le début de la manifestation, lorsque les Palestiniens ont stoppé le travail des géomètres, les soldats ont commencé à tirer des grenades assourdissantes et du gaz lacrymogène sur la foule.

Les activistes israéliens sont arrivés et ont été immédiatement visés par la police dse frontières, qui en a arrêté quatre alors qu'ils essayaient de protéger les Palestiniens et les internationaux.

Un ISMer a vu une bombe assourdissante jetée délibérément sur un Palestinien, qui a été blessé dans le cou et à la main quand elle a éclaté.

Alors qu'il était transporté pour assistance médicale par quatre autres Palestiniens, les soldats ont encore tiré directement sur eux des bombes assourdissantes.

Des grenades assourdissantes, du gaz lacrymogène, et des balles recouvertes de plastique ont été utilisées sans interruption à partir de ce moment-là.

Les soldats et la police des frontières ont commencé à repousser les manifestations, en utilisant la force physique et en tabassant les gens avec des matraques.

Vers 9h45, un Palestinien a été frappe violemment et détenu par des soldats. Il a été relaché plus tard.



1 dunum = 1.000 mètres carré

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Bilin

Même sujet

Le Mur

Même auteur

Leila

Même date

14 décembre 2004