Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2278 fois

Vallée du Jourdain -

Des ouvriers agricoles palestiniens travaillant dans des colonies israéliennes empoisonnés par des pesticides

Par

Des milliers de travailleurs palestiniens sont employés dans l'agriculture dans les colonies israéliennes de la Vallée du Jourdain. Ils sont exposés à l'exploitation en raison de leur extrême besoin de travail. Leur salaire journalier pour 7 ou 8 heures de travail est d'environ 65 shekels (12 Euros), alors que le salaire minimum légal est de 154 shekels (29 Euros).
En outre, ils ne reçoivent pas de bulletins de salaire et n’ont pas d’avantages sociaux comme les vacances, les indemnités de maladie, les congés payés, etc.

La plupart des ouvriers ne savent rien des dangers auxquels ils sont exposés quotidiennement au travail, et on ne leur fournit pas d’accessoires et de vêtements de protection contre les substances toxiques qui peuvent leur nuire.

Les ouvriers utilisent des pesticides et des herbicides qui contiennent des substances toxiques, dont du chlore qui est vendu sous les noms de marque tels que Taxophan. Ce pesticide, qui est utilisé dans les champs de pommes de terre, pénètre dans le corps via le système respiratoire quand il est inhalé lors de la pulvérisation. Ces substances causent une sensibilité allergique du système nerveux, des vertiges et des difficultés de concentration.

Parmi les substances auxquelles les ouvriers sont exposés sont les pesticides au phosphore utilisés pour tuer les insectes dans les serres et dans les champs de fleurs, de fruits et de légumes. L'une des substances qu'on appelle le Parathion pénètre dans le corps lorsqu’il est en contact avec la peau, et son effet est généralement une faiblesse musculaire et la perte de l'appétit.

Parmi les pesticides utilisés comme herbicides, on peut trouver le Round Up et Décathlon, des substances qui produisent des gonflements dans différentes membranes et causent des dommages à la peau, aux yeux et au système digestif.


Empoisonnement lent et continuel

Les travailleurs utilisant des pesticides ne se ressentent pas l'effet immédiatement, étant donné que seule une petite quantité pénètre dans le corps chaque fois qu'ils sont exposés aux substances.

C’est la situation des travailleurs du village d’Aluja, au nord de Jéricho, qui manipulent ces substances tous les jours et qui présentent tous des symptômes de léger empoisonnement. Ils ressentent une faiblesse générale et certains d'entre eux ont des gonflements anormaux sur le corps.

L'empoisonnement continuel, même s’il est léger, met les ouvriers en danger. C’est un fait bien connu que l'accumulation de polluants chimiques dans l'organisme provoque le cancer. En Israël, plus de 45 types de pesticides sont utilisés contre les insectes, les champignons et les mauvaises herbes, dont 11 sont interdits dans la plupart des autres pays car ils sont reconnus comme étant cancérigènes.


Les moyens de protection

Le caractère physique et chimique des pesticides mentionnés ci-dessus, et notamment la pulvérisation de ces produits chimiques, les aident à pénétrer dans l'organisme par les poumons, en particulier dans un climat chaud.

Par conséquent, les travailleurs doivent exiger des masques de protection et ne pas accepter de pulvériser des produits chimiques par temps chaud. Au cours de la pulvérisation dans les serres, des mesures appropriées de ventilation doivent être prévues pour les ouvriers.

Un autre danger des pesticides, c’est leur pénétration dans l'organisme par la peau. Afin d'éviter tout contact, des gants et des vêtements spéciaux sont nécessaires qui ne sont pas fournis aux ouvriers palestiniens.

Manger, boire et fumer pendant la pulvérisation sont des habitudes qui permettent d'accélérer l'intoxication. Les travailleurs doivent s'abstenir de ces habitudes et demander à leurs employeurs des lieux de repos spéciaux, éloignés des champs.


Tout le monde est exposé au danger

Toute personne observant les champs de la vallée du Jourdain, peut voir des hommes, des femmes et des enfants qui sont directement ou indirectement exposés à des risques pour leur santé. On peut voir des ouvriers pulvériser des champs, sans mesures de protection qui se mettent ainsi en danger eux-mêmes.

A côté d'eux, des femmes et des enfants travaillent à la cueillette ou à l'élaguage des plantes polluées par divers insecticides.

Le danger auquel ils sont exposés n'en est pas moins direct que celui de la pulvérisation. Les enfants sont plus sensibles à ces substances que les adultes, et sont en danger de perdre leur fertilité et de développer un cancer.

Source : http://www.kavlaoved.org.il/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Vallée du Jourdain

Même sujet

Environnement

Même date

22 février 2009