Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2178 fois

Palestine 48 -

Des quartiers palestiniens entiers démolis à Lod et à Ramle, la poursuite ininterrompue de la Nakba

Par

14.04.2015 - Les autorités israéliennes ont intensifié une campagne qui cible la présence des Arabes dans deux villes palestiniennes historiques, Lod (Al-Lydd) et Ramle (Al-Ramlah), comme beaucoup d'autres lieux en Palestine occupée qui ont subi un nettoyage ethnique et ont été transformés en sites à majorité juive à la suite de la création de l'Etat d'Israël en 1948.

Des quartiers palestiniens entiers démolis à Lod et à Ramle, la poursuite ininterrompue de la Nakba

2.11.2011 - Une famille palestinienne de al-Lydd érige une tente à l'emplacement de sa maison démolie par les autorités d'occupation (photo: Oren Ziv/Activestills.org)
Selon le quotidien jordanien Al-Ghad, les Israéliens ont émis des ordres de démolition pour 30 maisons appartenant à des Palestiniens à Ramle. Le projet est de construire à leur place des maisons appartenant à des juifs.

Les dernières statistiques montrent que plus de 34.000 Palestiniens vivent toujours dans les deux villes, à part à peu près égales entre Lod et Ramle. Ils subissent le harcèlement officiel et officieux et la discrimination raciale depuis 1948.

Selon une source à la mairie de Ramle, les 30 maisons ciblées par la démolition ont été construite "sans le permis nécessaire". C'est le stratagème habituel du gouvernement israélien pour expulser les Palestiniens, et fréquemment utilisé à Jérusalem occupée. Les habitants visés par les ordres de démolition ont rejoint les autres Palestiniens victimes de discrimination anti-arabe similaire dans d'autres villes pour former un "Comité populaire" de résistance à l'"agression" des autorités israéliennes.

Certains des propriétaires des 30 maisons de Ramle ont porté plainte devant les tribunaux israéliens pour retarder la démolition de leurs maisons ; ils espèrent gagner du temps pour combattre les ordres. Le Comité populaire a dressé une tente de protestation dans la ville et a appelé tous les Palestiniens en Israël à se mobiliser jusqu'à ce que les ordres de démolition soient annulés.

Les trois membres arabes de la municipalité de Ramle ont dit qu'ils ont eu une réunion spéciale avec le maire juif. Rien de positif n'en est sorti. Le maire, ont-ils dit, insiste sur la réalisation du projet de construction de 5.000 logements juifs supplémentaires dans les trois ans.

Le quotidien Al-Ghad a rapporté que Lod est confronté à un projet de judaïsation encore plus féroce. Maha al-Naqib, membre arabe de la municipalité de Lod, a déclaré au journal que les maisons de 400 familles arabes sont menacées de démolition. Les autorités israéliennes, a-t-elle dit, ont prévu de désintégrer deux quartiers arabes à Lod - Karm Ein Al-Naqib et Bayarat Shneer - en plus d'un certain nombre d'autres maisons arabes près du quartier al-Mahattah.

Al-Naqib a souligné que toutes les maisons arabes de la ville ont été construites sur des terres appartenant à des Arabes. Elle a ajouté que chaque maison arabe de la ville est en danger de démolition à tout moment, bien que les propriétaires possèdent tous les documents conformes.

Source : Middle East Monitor

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.

Faire un don

Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine 48

Même sujet

Démolitions de maisons

Même auteur

Middle East Monitor

Même date

15 avril 2015