Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1445 fois

Gaza -

Destruction de 48 maisons et de plusieurs tombes à Khan Younes

Par

Les forces d’occupation israéliennes ont pénétré Mercredi à l’aube dans la ville de Beit Hanoun et ont entrepris la destruction de dizaines de dunums cultivés. Des habitants ont ajouté que les forces militaires s’étaient concentrées dans la région d'Erez et que celles-ci avaient fait irruption par le Nord et l’Est de la ville et s’étaient ensuite dirigées vers les terres cultivées.

Ces dernières n’ont d’ailleurs pas cessé de diminuer en raison des attaques répétées sur la ville. Des témoins oculaires affirment que les FIO ont détruit jusqu’à maintenant environ 130 dunums et que l’agression se poursuit.

Les hélicoptères de l’armée israélienne ont mitraillé Mardi soir la totalité des cultures situées au nord de Beit hanoun et les régions de Al Azbe, Abrag al Nadi, Tel Qalibou ainsi que l’ouest du camp de Jabalya ce qui a causé de nombreux dégâts sur les habitations sans pour autant causé de victimes.

Par ailleurs, le centre de la sécurité nationale proche du point de contrôle de Soufa au nord de Rafah a été bombardé par les FIO Mercredi à l’aube.

Le commandement de la sécurité nationale de la province de Gaza a ajouté que les FIO basées près du point de passage de Soufa avaient ouvert le feu et tiré des obus de façon inconsidérée en direction de ce passage ce qui a entraîné sa destruction.

D’autre part, d’après des témoins, les FOI ont arrêté trois personnes au point de contrôle Al Matahen, au sud de la bande de Gaza après qu’ils aient fermé subitement la seule voie qui relie le sud au nord de la bande de Gaza. Les FOI ont mené une opération de fouille surprise avant qu’ils n’arrêtent Hamad Madi et Emad Sawailih. Des témoins ont remarqué que les forces d’occupation avaient libéré Sawailih ultérieurement alors que Hamad étaient emmené vers un lieu inconnu.

Par ailleurs, les brigades des martyrs Izz ed din al Qassam ont déclaré avoir lancé deux roquettes de type Qassam 2 sur la colonie de “Isderot” et ceci mercredi à 02h35 du matin.

Ces tirs coïncident avec la date du premier lancement de ce type de roquette il y a quatre ans.

Les brigades revendiquent également les tirs de missiles Qassam sur la colonie “Doughit” Mardi soir à 18h20.

Dans un autre domaine, le centre pour l’égalité des droits de l’Homme rapporte la destruction de 48 habitations par les FOI à Al Batn Al Samin au sud-ouest de Khan Younes. Parmi ces habitations 29 ont été détruites totalement. Elles abritaient 46 familles soit 278 personnes. Quatre maisons jouxtants ces habitations ont été sérieusement endommagées. Quinze autres ont subis de légers dégâts.

Deux usines ont également été détruites ainsi qu’une voiture de particulier.

Des plantations de légumes ont été saccagées sur une surface de 45 dunums dont 15 dunums avaient déjà été détruit auparavant.

Des tombes de Khan Younes qui se situent pour la plupart dans la région d’Al Batn al Samin ont également été endommagées.

Un chercheur du centre des droits de l’homme a affirmé que certains corps étaient visibles à la suite de cette opération. L'un des habitants a transporté le corps de son enfant dans une autre tombe. Enfin l’incursion militaire dans le quartier d’Al Nasmawi a causé de légers dégâts sur une dizaine d’habitations.

Source : PNN

Traduction : PNN

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.

Faire un don

Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Démolitions de maisons

Même auteur

Wisam Afifah

Même date

28 octobre 2004