Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 5373 fois

Hébron -

Deux jeunes palestiniennes forcées de s'agenouiller devant des soldats de l'armée sioniste qui les aspergent de gaz lacrymogène pendant la démolition de maisons à Umm Fagarah

Par

Le 24 novembre, à 10h du matin, deux bulldozers et cinq véhicules militaires ont surgi dans le village de Umm Fagarah, près de At-Tuwani, dans les collines du sud d'Hébron. Sans aucun ordre de démolition à présenter, l'armée a détruit deux maisons, une mosquée, un enclos à lapins et une structure contenant le générateur du village. Pendant les opérations, la police des frontières a isolé deux jeunes palestiniennes. Pendant que les habitants des villages voisins se précipitaient sur les lieux pour voir ce qui se passait, les deux jeunes filles ont été forcées de s'agenouiller sur le sol et aspergées de gaz lacrymogène avant d'être arrêtées et emmenées.

Deux jeunes palestiniennes forcées de s'agenouiller devant des soldats de l'armée sioniste qui les aspergent de gaz lacrymogène pendant la démolition de maisons à Umm Fagarah

A côté, ignorant la demande des Palestiniens de sauver les lapins, l'armée israélienne a détruit l'enclos, blessant et tuant les animaux.

Le même jour à Susiya, l'armée sioniste avait démoli une maison et une grange.



Les villages de Umm Fagarah et de Susiya sont situés en Zone C, sous contrôle militaire et administratif israélien selon les funestes accords d'Oslo. Toute construction doit y être approuvée par l'administration de l'occupation israélienne, qui n'accorde jamais ces permis. Il s'en suit que les constructions sont interdites dans 70% de la Cisjordanie occupée, tandis que dans les 30% restants, sont appliquées des restrictions diverses et variées qui exclut toute possibilité d'obtenir un permis.

De plus, les Palestiniens vivant dans la Zone C sont sous régime militaire, avec des droits limités. Le 22 novembre, un jeune de Umm Fagarah, le frère d'une des deux jeunes filles arrêtées le 24, a été kidnappé chez lui et détenu toute la journée, sans aucun motif autre que de dissuader par tous les moyens les Palestiniens de rester sur leur terre, les obliger à fuir le harcèlement et les violences, et poursuivre le nettoyage ethnique en cours depuis 63 ans.

Photo

Voir d'autres photos du désastre ici.

Source : Operation Dove

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Hébron

Même sujet

Démolitions de maisons

Même date

5 décembre 2011