Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2016 fois

Grande Bretagne -

Discours de la soeur de Tom Hurndall

Par

Discours de Sophie Hurndall lors d'un rassemblement pour la Palestine à Trafalgar Square Londres le 17 mai 2003

La soeur du pacifiste britannique Tom HURNDALL, abattu par un sniper : pourquoi Israêl refuse l'enquête ?

On m'a demandé de prendre la parole parce que je suis la sœur de Tom Hurndall. Comme un certain nombre d'entre vous le savent, Tom a été abattu en essayant de sauver des enfants des tirs de l'armée israélienne. Bien que je veuille insister sur le fait que ma famille n'a pas d'appartenance politique, ce que Tom et nous avons découvert durant nos visites distinctes en Israël et à Gaza nous a profondément préoccupés. Je suis ici aujourd'hui pour décrire nos expériences.

Mon frère Tom était un photographe motivé et plein de talent. Il était aussi un être humain chaleureux. Il est parti pour Gaza parce qu'il avait entendu parler de violation des droits de l'homme dans les territoires occupés, et qu'il voulait voir par lui-même dans quelles conditions vivaient les Palestiniens, photographier et décrire ce qu'il voyait.

Tom est désormais plongé dans un coma profond dans un hôpital israélien Son cerveau a souffert de lésions sévères et les médecins ont dit qu'il y a peu de chances qu'il reprenne conscience.

Dans les jours qui ont précédé les blessures de Tom, il a envoyé des mails à la maison, relevant tous les accrochages qu'il avait observés et au cours desquels des civils avaient été tué par des soldats israéliens et aussi une attaqué par hélicoptère au cours de laquelle 46 civils avaient été blessés dont certains devaient mourir un peu plus tard. Tom nous avait aussi envoyé des photos dont celle d'un garçon de 7 ou 8 ans qui ne représentait aucun danger, tué depuis un tank israélien.

Tom lui-même a été tué en essayant d'aider un groupe d'enfants. En attendant dans un bout de rue à Rafa, il a vu une mitrailleuse dirigée vers un monticule de terre sur lequel quelques vingt enfants étaient en train de jouer. La plupart des enfants se sont sauvés mais trois jeunes enfants étaient trop effrayés pour bouger, deux filles et un garçon d'environ 5 ou 6 ans. Tom s'est avancé, a pris le petit garçon qui s'appelait Salem Baroum. Et ayant mis Salem à l'abri, il est retourné une seconde fois chercher le second enfant. Tom a été visé à la tête par une seule balle de sniper au moment où il se penchait pour prendre la petite fille.

L'IDF a rendu public un rapport selon lequel Tom était armé, habillé en tenue militaire de camouflage et qu'il tirait sur les soldats .Ils ont aussi publié un rapport disant qu'il était impliqué dans un échange de coups de feu. Ces rapports ont été reproduits dans tous les médias mondiaux et surtout en Israël.

Ces rapports ne sont pas vrais. Beaucoup parmi vous auront vu les photos de Tom dans sa veste fluorescente orange. Nous avons des photos de Tom juste avant et après le tir - photos provenant de plusieurs sources indépendantes. Il y a eu plus de dix témoignages de témoins visuels du moment où Tom a été tué y compris le témoignage de journalistes - et tous affirment que Tom a été tué sans aucune raison. Mais ce qui est extraordinaire c'est qu'à ce jour aucun de ces témoins n'a été questionné par l'IDF ou par les autorités israéliennes. Comment une enquête pourrait être crédible si on ne questionne pas ces témoins ?

Evidemment certains de ces témoins ont depuis été arrêtés, détenus et illégalement expulsés. Il était clair pour tous que Tom n'était pas une menace pour l'armée israélienne ou quiconque. Il était avec une organisation humanitaire qui était engagée dans une manifestation pour la paix et dont l'armée connaissait la présence dans la zone proche à l'époque. Il a agit de la manière que n'importe quel être humain digne de ce nom aurait vue comme naturelle et nécessaire en se portant à l'aide d'un groupe d'enfants sans défense et désespérément vulnérable. Beaucoup d'entre nous n'auraient pas eu le courage de faire ce que Tom a fait. En échange de son courage et de son engagement personnel il a probablement du payer le prix suprême. Tom a été victime d'un tir dans la tête ciblé et délibéré Ce que démontrera le documentaire que Channel 4 diffusera demain soir à 9h.

Notre requête pour que soit expliquée ce tir n'est pas déraisonnable. Mes parents, mes deux autres frères et moi-même avons passé la plupart de ces cinq dernières semaines au chevet de Tom en Israël et aussi à Gaza pour essayer de trouver des réponses. En dépit d'un nombre répété de demandes faites pendant ce temps, via l'ambassade d'Angleterre à Tel Aviv et les medias on nous a clairement refusé une explication de ou aucune communication avec, les forces israéliennes. On a même tiré sur mes parents qui voyageaient avec agents de l'ambassade anglaise à Gaza. On leur a refusé d'entrer

tant qu'ils ne signeront pas une décharge exonérant l'armée israélienne de toute responsabilité si l'armée leur tire dessus.

Est-ce cela la liberté et la démocratie en Israël ?

Ma famille fait campagne pour que la mort de Tom donne lieu à une enquête indépendant et publique. Non seulement pour Tom, mais parce que tout les jours des civils palestiniens sont mutilés et tués par l'armée israélienne. Tom nous l'indiquait dans les mails qu'il envoyait à la maison.
Tout acte de violence - fut-il palestinien ou israélien - devrait faire l'objet de poursuite et d'un juste procès. Et ce n'est vraiment pas ce qui est en train de se faire. Il est absolument inacceptable que des gens innocents continuent à être tués ou blessés qu'ils soient journalistes, militants de la paix ou autres civils. Mais il y a peu de chances qu'un soldat israélien soit seulement réprimandé pour des méthodes aussi scandaleusement brutales.

Nous ne pouvons rester silencieux et permettre que des gens comme Tom et Rachel, Brian Avery, Lain Hook et James Miller deviennent de si tragiques victimes. Si nous ne nous dressons pas pour que le gouvernement israélien rende compte de ses actions, alors il n'y aura pas de fin à ces terribles pertes de vie en Palestine.
Aidez-nous à faire pression pour une claire responsabilité et pour en finir avec ces pertes de vie sans discernement. Contactez le secrétaire aux affaires étrangères Jack Straw pour soutenir notre demande pour une enquête indépendante et publique.
Et s'il vous plait consultez notre site - www.TomHurndall.co.uk
Aidez-nous à faire changer les choses.
Merci

Source : http://www.paixjusteauproche-orient.asso.fr

Traduction : CAPJPO

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Grande Bretagne

Même sujet

Victimes ISM