Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2083 fois

Bethléem -

District de Bethléem : Colère contre les dépossessions et les humiliations

Par

Bravant la chaleur de 40 degrés, environ 60 Palestiniens et internationaux s’étaient rassemblés à Al-Walaja pour protester contre la construction du Mur et de la colonie sur leurs terres confisquées.
Après la publication par une soldate israélienne de sa photo à côté de prisonniers palestiniens menottés et les yeux bandés, la colère des Palestiniens est montée à Al Masara.

Pas de greffon vidéo disponible...

District de Bethléem : Colère contre les dépossessions et les humiliations


Al-Walaja

Bravant la chaleur de 40 degrés, environ 60 Palestiniens et internationaux s’étaient rassemblés à Al-Walaja pour protester contre la construction du Mur et de la colonie sur leurs terres confisquées.

Des hommes, des femmes et des enfants ont défilé avec des tambours, en scandant des slogans et en agitant des drapeaux. Les manifestants se sont arrêtés en face de la colonie et ont scandé des slogans contre la construction du mur et des colonies.

En entendant les tambours et les slogans des militants, des colons sont sortis pour regarder. Les enfants du village d'Al-Walaja avaient fabriqué un grand bonhomme en papier mâché vêtu du drapeau palestinien qui pouvait être vu en train de grimper le Mur. Bien que les soldats observaient depuis une colline voisine et que deux jeeps se soient approchés des manifestants, ils ont fini par faire demi-tour et ont gardé leurs distances.

Quand le Mur sera achevé, Al-Walaja sera complètement encerclé par le Mur avec une seule porte d'accès qui sera contrôlée par l'armée israélienne.



Al-Ma'sara

Après la publication par une soldate israélienne de sa photo à côté de prisonniers palestiniens menottés et les yeux bandés, la colère des Palestiniens monte. Après ces récents événements, al-Ma'sara a exhorté la communauté internationale à prendre ses responsabilités face aux violations des lois sur les droits de l'homme.

Samedi, la manifestation hebdomadaire d’Al-Masara a débuté sous le slogan «Ensemble pour démasquer les crimes de l'occupation et les abus de ses soldats envers les prisonniers palestiniens" en réponse à la soldate des Forces d’Occupation Israélienne qui a publié sur Facebook sa photo à côté de prisonniers palestiniens, menottés et les yeux bandés.

Elle n'a pas été la seule à prendre des photos à côté de prisonniers Palestiniens. En réalisé, sa photo a révélé que de nombreux soldats israéliens prenaient les mêmes photos. Des soldats de l'occupation souriants posent même à côté de martyrs palestiniens qu’ils viennent de tuer et prennent des photos de scènes de tabassage sur des Palestiniens. Ces images rappellent les photos des soldats de l'occupation américaine posant avec des prisonniers en Irak après les avoir torturés à Abou Ghraib.

Les photos publiées par la soldate israélienne sont graves et ont été largement commentées par les médias internationaux et elles démentent les tentatives israéliennes de décrire l'occupation comme la seule démocratie au Moyen-Orient.

Comme d'autres villages palestiniens, Al-Ma'sara a reçu l’information de ces photos avec beaucoup de tristesse et de colère. Les participants étaient venus nombreux à la manifestation, qui se déroute chaque semaine dans le village. Les résidents et les internationaux portaient des agrandissements des images racistes représentant des soldats d'occupation près de prisonniers et de martyrs palestiniens Les participants ont scandé des slogans contre l'occupation, contre l'apartheid, le racisme, les assassinats et les violations des droits de la personne. Les manifestants ont exigé que la communauté internationale intervienne pour mettre fin aux attaques répétées contre les Palestiniens désarmés.

Le coordinateur de la Campagne contre le Mur à Al Ma'sara, Mohammed Brejiyeh, a déclaré dans son discours que les forces d'occupation continuaient à agir comme si elles étaient au-dessus de la loi et que la communauté internationale et les Nations Unies devraient mettre un terme à ces pratiques qui sont devenues un fardeau pour l'humanité.

Après que les manifestants aient commencé à tenter de franchir le mur pour accéder à leurs terres isolées de l’autre côté, les nombreuses Forces de l’Occupation Israélienne les en ont empêchés en tirant des gaz lacrymogènes et des bombes assourdissantes. Suite à cette répression, de nombreux participants ont souffert de problèmes respiratoires en raison du gaz lacrymogène.

Source : http://stopthewall.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.

Faire un don

Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Bethléem

Même sujet

Non Violence

Même auteur

Stop The Wall

Même date

22 août 2010