Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1788 fois

Israël -

Emprisonnée en Israel, témoignage de Kate Raphael Bender

Par

Kate Raphael Bender est une habitante de Berkeley qui travaille avec l’International Women's Peace Service (IWPS) en Cisjordanie Occupée Kate est emprisonnée en Israel depuis le 14 décembre, date à laquelle elle a été arrêtée alors qu’elle participati à une manifestation non-violente contre le Mur d’Apartheid à Bil’in dans le District de Ramallah

Ce dimanche, l'autobus israélien n° 19, qui fut la cible d'une attaque-suicide palestinienne, sera exposé à Berkeley.
C'est un rappel des vies perdues dans la terrible attaque.
Ne seront pas montrées les millions des vies palestiniennes détruites quotidiennement dans les Territoires Palestiniens Occupés en raison du refus d'Israel de leur permettre les droits de l'homme de base : pour travailler, pour voyager librement, pour rendre visite à la famille, pour vivre dans leurs maisons, même posséder une nationalité.

Je ne serai pas là.
Au lieu de cela, je serai dans un tribunal israélien après avoir passé cinq semaines dans la prison de Psochar.

Je suis emprisonnée parce que je m'oppose au mur de la Ségrégation de 650 kms qu'Israël construit en Cisjordanie .

Le ministère de l’Intérieur israélien prétend que ma participation à une manifestation non-violente contre le mur me transforme en une menace pour la sécurité.

Ils m'expulseront probablement, bien qu'Israël soit celui qui ne prespecte pas la loi en construisant le mur dans le territoire illégalement occupé, selon les Nations Unies.


En juillet 2004, la Cour Internationale de Justice a jugé le mur illégal. Elle a constaté que "100.000 dunams de la région agricole la plus fertile de Cisjordanie " ont été détruits, "ce qui implique la disparition d’importantes quantités d'oliviers, de puits, de citronniers et de serres chauffées; sur lesquels des dizaines de milliers de Palestiniens comptent pour leur survie."

La cour a ordonné à Israël d’arrêter la construction du mur, le démantelement des sections construites, et de restaurer la terre. Israël refuse de s’y conformer.

Les restes de l'autobus sont censés nous convaincre que le mur est nécessaire pour la sécurité d'Israël. Mais c’est le contraire.

La personne qui s’est ôté sa propre vie et celle de 11 autres personnes a dû passer par des checkpoints, des barrages routiers, des contrôles d'identités et tout autre équipement de "sécurité".

Le ministre du gouvernement, Uzi Landau, a admis que le mur ne peut pas résister à une résistance palestinienne déterminée parce qu'il est trop long pour être patrouillé.

La façon d'éliminer le terrorisme est d'éliminer ses causes. J'ai demandé à quelques garçons palestiniens ce qu'ils voudraient être. L’un m’a répondu professeur d'histoire, un autre : avocat, un troisième : docteur, un quatrième : ingénieur. Ils veulent tous être président de la Palestine. Aucun ne voulait perpétrer d’attaque-suicide.

Si ces garçons peuvent réaliser leurs rêves, ils ne gâcheront pas leurs vies dans des attaques futiles.

Mais s'ils sont parqués dans les espaces minuscules, s'ils voient des amis assassinés et des maisons démolies par manque de permis de construire, si leurs frères ou pères sont parmi les 6.000 prisonniers politiques détenus dans des conditions terrifiantes, certains peuvent penser qu'ils n'ont rien à perdre sauf la misère.


Mon propre emprisonnement m’a montré qu'aucun mur, aucun fil barbelé ou qu’aucune arme ne peut détruire le besoin de liberté, ou la fierté de leur identité. Mon emprisonnement par un Etat qui se déclare lui-même Juif ne m'a pas rendu moins fière d'être Juive.

Cela m'a rendue plus certaine qu’un Etat qui viole le droit international, qui n'a jamais écrit une constitution démocratique, qui refuse à des non-juifs les mêmes droits et avantages qu’aux Juifs rend le monde moins sûr pour tout le monde, et en particulier aux Juifs.


En transformant 2,5 millions de Palestiniens de Cisjordanie en prisonniers, Israël devient une nation de géoliers, et nos géoliers à Psochar me disent que ce n'est pas un travail plaisant.

Ce sera seulement en enlevant ses mains des gorges des Palestiniens, en leur permettant de vivre et de respirer et de prospérer, qu’Israël pourra mettre un terme à la terreur représentée par l'autobus n° 19.

1 dunum = 1.000 mètres carré


Témoignage de Leila sur la manifestation du 14 décembre 2004 à Bil’in


Source : www.insidebayarea.com/

Traduction : MG pour ISM-France

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Israël

Même sujet

Poursuites judiciaires

Même auteur

Kate

Même date

16 janvier 2005