Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 491 fois

Ramallah -

En dépit de la répression policière, les manifestants disent à Bush que leur liberté n'est pas à vendre

Par

Malgré les tentatives de l'Autorité Palestinienne de faire taire toute expression de désaccord, près d'un millier de Palestiniens sont descendus pacifiquement dans les rues de Ramallah pour protester contre le siège continu de Gaza, ainsi que pour protester contre ce qu'ils qualifient de tentative de renforcement de l'Apartheid avec la visite du Président US George Bush.

En dépit de la répression policière, les manifestants disent à Bush que leur liberté n'est pas à vendre


Ramallah, ce matin : "G.W. Bush, as-tu traversé les checkpoints ? "

Des douzaines de personnes ont été arrêtées et agressées par la police de l'Autorité Palestinienne. La manifestation a débuté à la place Manara, et s'est dirigée ensuite vers le Club Orthodoxe.

Les gens ont commencé à déployer des drapeaux et à brandir des pancartes à Manara, disant à Bush que leur liberté n'est pas à vendre. Les officiers ont déchiré plusieurs pancartes et poussé les gens hors de la rue.

Environ une heure après, les gens se sont dirigés vers le Club Orthodoxe, où une autre manifestation avait lieu. Ils ont été stoppés par la police juste avant l'autre rassemblement, qu'ils n'ont pas été autorisés à rejoindre. Les gens sont restés avec leurs pancartes, chantant et faisant entendre leurs protestations contre la visite de Bush.

Mohammad Alater, porte-parole de la campagne Gaza 3ala Bali , a dit : "Cet homme porte la responsabilité de soutenir le siège de Gaza, d'affamer 1,5 millions de gens, de couper le fuel et l'électricité des infrastructures humanitaires, de boucler portes et frontières de la prison la plus grande et la plus peuplée au monde.

Le processus de paix, qui a démarré à Annapolis et que Bush met en avant lors de sa visite, est depuis le début un moyen de légitimer l'apartheid. Il presse la direction palestinienne d'accepter un Etat sans continuité territoriale, un archipel de bantoustans séparés les uns des autres et totalement contrôlés par l'armée israélienne
."

Voir les autres photos.

Source : ISM

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.

Faire un don

Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Ramallah

Même sujet

Actions

Même auteur

ISM

Même date

10 janvier 2008