Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2358 fois

Palestine 48 -

En direct de l'hôpital d'Afula : Mohammed al-Qeeq, dans un état critique, est encerclé par des dizaines de policiers

Par

01.02.2016 - Mohammed Kana’aneh, ancien prisonnier politique palestinien dans les geôles israéliennes en Palestine occupée en 1948 et leader du mouvement Abnaa al-Balad, est allé à l'hôpital HaEmek d'Afula, le 1er février 2016, pour tenter de voir Mohammad al-Qeeq, le journaliste palestinien emprisonné en grève de la faim depuis 69 jours. Al-Qeeq, 33 ans, exige d'être libéré de sa détention administrative sans inculpation ni procès. Après 69 jours de grève de la faim, Al-Qeeq est dans un état critique, il ne peut plus parler et sa vie est sérieusement menacée.

En direct de l'hôpital d'Afula : Mohammed al-Qeeq, dans un état critique, est encerclé par des dizaines de policiers

Fayha Shalash, l'épouse d'Al-Qeeq, avec leur fils
Tandis que Kana'aneh tentait de rendre visite à Al-Qeeq, une manifestation à l'extérieur de l'hôpital était organisée pour exiger sa libération (voir la vidéo ci-dessous). Il a remarqué que l'hôpital était transformé en "base militaire", avec une présence armée massive encerclant l'hôpital et la chambre de Al-Qeeq, qui, malgré son état désespéré, est attaché à son lit. Voici son témoignage pour Samidoun :

"Nous sommes maintenant au cœur de l'hôpital où Mohammed al-Qeeq est détenu. La police nous a empêchés de nous approcher de sa chambre et les représentants du "service carcéral" ont refusé de nous donner la moindre information sur son état et de parler à l'avocat, le camarade Mahmoud al-Madani.

Ils nous ont fait partir de la section, et nous avons essayé d'interroger des médecins, des infirmières et du personnel sur le cas de Al-Qeeq, dont certains ont laissé entendre indirectement que son état empirait. La zone en face de sa chambre est pleine de dizaines de policiers, gardiens de prison et officiers du Shin Bet.

Photo
Hôpital HaEmek, à Afula, en Palestine occupée en 48


Al-Qeeq est enchaîné à son lit, bien qu'il en soit à son 69ème jour de grève de la faim et n'ait consommé que de l'eau ; il continue sa grève malgré les souffrances physiques. En ce moment, en face de l'entrée de l'hôpital, des dizaines de gens sont rassemblés pour protester et faire un sit-in en soutien de la grève d'Al-Qeeq, pendant que l'hôpital est transformé en caserne militaire.
"

Au moment où le rapport de Kana'aneh était publié, Al-Jazeera interviewait Fayha Shalash, l'épouse d'Al-Qeeq, qui a dit :

"Je le soutiens totalement, et je partage son point de vue. Nous n'aimons pas la faim et nous n'aimons pas la mort, mais c'est devenu une question de dignité, et c'est l'histoire de chaque Palestinien. Il a signé un papier où il refuse tout traitement médical, même s'il perd conscience. Sa décision est très claire : soit libre soit mort, pas entre les deux.

Ce n'est pas une bataille personnelle. Il a envoyé un message aux journalistes palestiniens depuis la prison, disant que la liberté ne vous est pas donnée par votre fonction ou par le pouvoir. Elle vient de votre position. Refuser la détention administrative - c'est ainsi qu'il prend position.

Malgré la pression, il a fait en sorte de me faire parvenir un cadeau d'anniversaire - un fer à lisser que j'ai demandé il y a un an. Il me soutient toujours, il m'encourage à étudier pour obtenir un master.

L'occupation israélienne tente d'effacer sa belle image d'être humain. Ils essaient de montrer que nous aimons vivre cette horrible vie. Mais ce que Mohammed fait est le plus bel exemple que nous aimons la vie et la liberté, et que nous voulons vivre comme tout le monde.
"

Vidéo de la manifestation de soutien à Mohammed Al-Qeeq devant l'hôpital HaEmek à Afoula, le 1er février 2016 : "Libérez Mohammed Al-Qeeq !



Source : Samidoun.ca

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.

Faire un don

Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine 48

Même sujet

Prisonniers

Même auteur

Samidoun

Même date

3 février 2016