Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2109 fois

Cisjordanie occupée -

En termes de terrorisme colonial et d'expansion des colonies, 2020 a été la pire année pour les Palestiniens

Par

09.01.2020 - Le Bureau national pour la défense des terres et la résistance aux colonies (NBPRS) a indiqué dans son dernier rapport hebdomadaire que les autorités israéliennes ont intensifié leurs activités de colonisation en Cisjordanie occupée, y compris à Jérusalem, sous le mandat du président américain sortant Donald Trump ; elles ont approuvé au cours des trois premières années de sa présidence la construction d'environ 7.000 unités de logement par an, soit près du double de la moyenne des unités de colonies construites sous l'administration du précédent président Obama (3.600 unités/an), dans le but de saper la possibilité de parvenir à un accord politique avec les Palestiniens.

En termes de terrorisme colonial et d'expansion des colonies, 2020 a été la pire année pour les Palestiniens

L'année 2020 n'a pas été la pire année politique pour les Palestiniens, mais aussi le nombre de pays arabes qui se sont précipités vers une libre normalisation avec l'État d'occupation. Malgré la crise politique qui touche l'État d'occupation en dissolvant la Knesset et en se dirigeant vers de quatrièmes élections dans un délai d'un an, les projets de judaïsation et d'expansion des colonies ne s'arrêtent pas.

L'année 2020, la pire année d’un point de vue politique pour les Palestiniens, a vu également plusieurs pays arabes se précipiter pour signer des accords de normalisation avec l'État occupant. Malgré la crise politique qui le touche – dissolution de la Knesset et organisation de quatrièmes élections dans un délai d'un an, les projets de judaïsation et d'expansion des colonies ne s'arrêtent pas.

La dernière semaine de 2020 n'a pas été meilleure que les autres semaines et mois précédents en termes d'expansion des colonies, de judaïsation continue et d'attaques croissantes menées par des hordes de colons ; le gouvernement d'occupation s’acharne à exploiter toutes les possibilités des jours restants de l'administration Trump pour faire avancer ses plans de colonisation et établir les faits sur le terrain avant le 20 janvier 2021, tandis que David Friedman, l'ambassadeur américain en Israël, a appelé à renforcer la construction dans les colonies en Cisjordanie en réponse au meurtre d'une femme-colon israélienne près de Jénine. Friedman a estimé que la seule réponse est de rester ici et de développer les constructions.

Photo


Au même moment, le ministre israélien de la colonisation, Tzachi Hanegbi, a annoncé la formation d'une équipe spécialisée pour contrôler et suivre les opérations palestiniennes de construction dans les zones classées C de la Cisjordanie occupée. Par conséquent, le ministère a l'intention d'établir des services d’inspection des constructions palestiniennes dans la zone C en Cisjordanie . Le ministère israélien a publié les critères de transfert de fonds aux conseils des colonies pour la création de ces services, afin que ces conseils puissent demander au ministère de financer les salaires des voyages d'inspection sur le terrain et d'acheter des voitures, des drones, des moyens de surveillance électronique et des photographies aériennes. Le ministère a alloué 20 millions de shekels pour enquêter sur les constructions palestiniennes en zone C. Il faut noter que l'occupation interdit les constructions palestiniennes dans cette zone, qui est sous son contrôle et habitée par environ 20.000 Palestiniens.

À Jérusalem, le Comité local pour la planification et la construction de la municipalité de Moshe Lyon a approuvé le plan de la colonie "Nahal Zimri Park sur les terres de Beit Hanina et Hazmah et des parties des terres de Jaba", au nord de Jérusalem, près des colonies de Pisgat Zeev et Neve Yaqoub. Le service municipal de l'urbanisme avait préparé un document d'orientation sur la structure organisationnelle verte des colonies du nord de la ville. Selon le plan, de grandes surfaces de terres palestiniennes confisquées seront affectées à ce projet, qui vise à judaïser Jérusalem dans son intégralité. La municipalité d'occupation a publié les détails du projet sur son site web officiel et sur le panneau d'affichage, et a considéré ce projet comme l'un des plus importants qui relient le réseau de transport à Jérusalem avec toutes les parties d'Israël grâce aux tramways et aux énormes trains, il est prévu que d'ici l'année 2023, tous les colons de "Gilo" seront en mesure d’utiliser le tramway.

Liste des agressions israéliennes au cours de la semaine dernière documentée par le Bureau national


Jérusalem :

- Attaque des maisons de citoyens dans le quartier de Sheikh Jarrah, fermeture de la rue n°1 et attaque des maisons de citoyens vivant dans le quartier sous la protection de la police israélienne.
- Décision d'évacuer deux maisons dans le quartier de Batn Al-Hawa à l'intérieur de Silwan, en faveur du groupe de colons Ateret Cohneim sous prétexte que "les terres appartiennent aux Juifs yéménites depuis 1881".

Ramallah :

- Jet de pierres sur les voitures des citoyens qui passent par la ville de Sinjil, au nord de Ramallah. Et attaque du secteur du Khan-al Laban (photo du khan ci-dessous) à l’est du village de Laban, au sud de Naplouse, pour s'en emparer. Le khan est considéré comme l'un des ouvrages construits pendant l'ère ottomane en Palestine, et il a fait l'objet de plus d'une tentative d'assaut et de saisie par les colons. Sa superficie, en plus des terres environnantes de la plaine de Laban, est d'environ 300 donams.

Photo


Hébron :

- Creusements et construction dans l'ancienne gare routière centrale près de l'entrée de la rue Al-Shuhada au centre d'Hébron dans le but de construire un complexe qui réponde à tous les besoins de la Brigade exécutive de l'armée en tant que force intégrée.
- Une maison et deux magasins ont été démolis dans le quartier de Khallet Ghazouya, à l'est de Yatta, au sud d'Hébron. Ils ont également démoli une maison en tôle dans la région de Wadi Ajhaish, près de la colonie de Susiya, et confisqué une tente résidentielle dans le village d'Al-Buwaib, à l'est de Yatta.
- Obligation faite à la famille Salaymeh de retirer une banderole installée par la Commission indépendante des droits de l'homme en coopération avec la municipalité d'Hébron et la Ligue des jeunes de la région sud de la ville, du mur de leur maison située dans le quartier Jabal Jawhar, dans la vieille ville d'Hébron, sous prétexte que la banderole comporte une arme qui constitue une provocation à l'égard des colons et de l'armée d'occupation.
- Attaque des bergers dans la région d'Al-Tha`la, à l'est de Yatta, au sud d'Hébron, pour les empêcher de rejoindre les pâturages, et attaque de leurs moutons à coup de pierres et de gourdins.

Bethléem :

- Déracinement de centaines d'oliviers du village d'Al Jab'a, au sud-ouest de Bethléem. Les autorités d'occupation ont également demandé aux citoyens d'évacuer leurs terres agricoles dans le village d'Al Walaja, situé dans les régions de "Jabal Ruwaisat", "Aruq Zunaid" et "Khirbet Abu Shawer", sous prétexte qu'elles sont la propriété d'"absents".
- Pour la deuxième semaine consécutive, des dizaines de colons ont manifesté sur la rue Al-Quds-Hébron, à proximité de la rocade de la "colonie de Gush Ezion", et ont lancé des slogans appelant au départ des Arabes, fermé la rue principale devant les véhicules palestiniens et jeté des pierres sur eux.

Naplouse :

- A Jaloud et Qaryut, au sud de Naplouse, des agriculteurs ont été obligés de quitter leurs terres qu’ils cultivaient et clôturaient.
- Démolition de deux ateliers de réparation de véhicules à Al-Lubban Al-Sharqiya, situés sur la route principale reliant les villes de Naplouse et Ramallah.
- Attaque des véhicules des citoyens dans la ville de Huwara, au sud de Naplouse, par des colons qui ont bouclé la rue principale de la ville et pointé leurs armes au visage des passants.
- Attaque de véhicules de citoyens avec des pierres près de l'usine de Tanib, à l'ouest de Deir Sharaf, à l'ouest de Naplouse, sur la route reliant les villes de Naplouse et de Tulkarm, ainsi que près du village de Naqura au nord, causant des dégâts à un certain nombre d'entre eux.

Salfeet :

- Déracinement d'environ 300 oliviers dans le village de Haris et nivellement de 14 donums de terre près des villages de Haris, Dirastita et Qarawat Bani Hassan, à l'ouest de Salfit, dans le but d'étendre les colonies de la région.
- Démolition d'une pièce résidentielle sur la route de Wadi Qana, à l'ouest de la ville de Haris, sous prétexte que la zone est classée zone C.
- Raid sur la ville d'Al-Zawiya et prise de mesures de 2 maisons à cet endroit, d'une maison dans la village de Marda, ainsi que de 2 maisons dans la village de Burqin sous prétexte que ces maisons sont construites sans autorisation et situées dans la zone C, bien qu'elles fassent partie du schéma structurel de ces villages.

Jénine :

- Remise d’ordres de démolition pour 4 maisons dans le village de Ta'nak, à l'ouest de Jénine, et sans autorisation.
- Démolition de 3 stands de légumes dans la ville de Barta'a, qui est isolée derrière le mur d'annexion et d'expansion raciale, au sud-ouest de Jénine, et menace de démolir une serre agricole à l'ouest de Jénine sous prétexte que la zone est un site archéologique.


Source : Fatehmedia.eu

Traduction : MR pourr ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Cisjordanie occupée

Même sujet

Terrorisme

Même auteur

Madeeha Al-A’raj