Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3553 fois

Qalqilia -

Encerclés par le mur et contrôlés par des grilles, les habitants de Qalqilia sont enfermés sans clé

Par

La nuit dernière, Rashid Omar avait besoin d'aller à l'hôpital.
Le jeune homme de 21 ans avait été gravement blessé dans un accident d'auto à Azzum al Atma, dix kilomètres au sud de Qalqilia. Lorsqu'il est arrivé à la grille d'entrée de la ville imposée par les Israéliens, les soldats ont refusé de le laisser passer.

Encerclés par le mur et contrôlés par des grilles, les habitants de Qalqilia sont enfermés sans clé


Vue aérienne de Qalqilia

Azzumm Al Atma, avec une population de 1.500 personnes, fait partie de la douzaine de villages palestiniens qui ont été coupés de la ville du nord ouest de la Cisjordanie lorsque les forces israéliennes ont encerclé la ville avec le mur il y a plus de 2 ans. Et beaucoup de villages eux-mêmes ne sont accessibles que par un système de grilles.

Omar était à l'évidence blessé lorsqu'on s'est précipité à la grille dimanche soir. Cependant les soldats israéliens n'ont pas bougé. Après une longue période d'atermoiements, le jeune homme a été autorisé à passer par la grille. On l'a emmené à toute vitesse à l'hôpital, mais c'était trop tard.

Abu Zaki, de Qalqilia, faisait partie de ceux qui l'ont transporté. Il a déclaré à PNN : "Aller n'importe où la nuit est dangereux pour les Palestiniens." Les forces israéliennes ont quadrillé villes et villages avec des tours de guet, les jeeps qui surgissent, les checkpoints et les installations militaires. "La famille était tellement inquiète et attendait des nouvelles. Mais l'obstruction à la grille a aggravé ses blessures et il n'a pas pu tenir."

Il y a aussi à Qalqilia un carrefour à l'intérieur des frontières israéliennes. Un des habitants d'Azzun Al Atma, âgé de 60 ans, employé au zoo, avait besoin d'aller dans un hôpital israélien à Kfar Saba pour un traitement spécifique dû à son âge. Les forces israéliennes ont refusé de le laisser passer par le Carrefour Nord, en dépit de ses blessures évidentes. Lui aussi avait été blessé la nuit.

La ville est cernée par un système de grilles qui en font la nuit une véritable prison. Il n'y a pratiquement aucune chance que les soldats ouvrent la grille, si seulement ils sont là, le soir que pendant la journée. Les gens ne peuvent pas bouger, qu'il y ait ou non une urgence vitale. La ville a adressé un appel collectif aux institutions humanitaires internationales pour qu'elles obligent les autorités israéliennes à cesser d'empêcher les mouvements, en particulier dans les cas d'urgence, lorsque les gens vont dans les hôpitaux.


Source : Palestine News Network

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Qalqilia

Même sujet

Checkpoints

Même auteur

Mustafa Sabri

Même date

20 février 2007