Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1786 fois

Gaza -

Enfants de Gaza en danger : l'anémie se répand en raison du siège

Par

Avec le siège imposé à plus d'un million et demi million de Palestiniens dans la Bande de Gaza, la souffrance se répand parmi la population, mais les enfants sont la catégorie la plus touchée par le siège.
Cela a mené un commissaire international à Gaza à avertir des graves répercussions sur les enfants de Gaza et sur leur santé et éducation futures, en raison de la médiocrité des conditions sanitaires et de la malnutrition créée par le siège.

À cet égard, le Dr Ra'aft Hassouna de l'UNICEF, a déclaré que le symptôme de la malnutrition était apparue chez les écoliers sous plusieurs formes, y compris l'anémie dont sont atteints 22% des enfants d'âge scolaire, en particulier chez les enfants de 5 à 12 ans . 4,1% des écoliers manquent de vitamine D ainsi que de fer et de vitamine "A", ce qui mène à l'anémie. 10% des écoliers manquent d'iode.

Ces mises en garde et des craintes ont été exprimées par le représentant de l'organisation internationale, l'UNICEF, au cours d'un colloque organisé par la Commission Palestinienne indépendante pour les Droits des Citoyens dans la bande de Gaza sur les effets de l'embargo sur les droits des enfants dans la Bande de Gaza.

Le colloque avait été organisé, en particulier, pour aborder le problème de la malnutrition et de ses effets sur l'éducation dans la Bande de Gaza.

M. Hassouna a affirmé que les complications de la malnutrition apparaissaient clairement sur les performances des enfants exposés aux maladies et incapables de participer ou de se concentrer sur la classe, sans parler des absences à l'école. Il a aussi mentionné la répétition de l'échec et l'absence générale de progrès scolaires comme répercussions de la malnutrition.

M. Hassouna s'est basé sur une étude réalisée par l'UNICEF qui montrait d'importants indicateurs de l'impact de la malnutrition sur les enfants dans la Bande de Gaza, notamment que14% des enfants de moins de cinq ans ont des problèmes de taille et que 4,2% d'entre eux souffrent d'insuffisance pondérale.

De plus, 9,8% souffrent de maigreur, en soulignant que le Ministère palestinien de la Santé devrait fournir de la vitamine "A" et de la vitamine "D" ainsi que du lait pour les cas d'enfants malades

Pour sa part, Mme Mahasen Muhesin, la directrice du Programme de l'Education a l'UNRWA, a indiqué que 32,4% des enfants scolarisés dans le primaire et les classes préparatoires souffrent de problèmes d'anémie nutritionnelle. Et elle souligne que les implications du siège imposé à la bande de Gaza entraîne les mêmes problèmes de santé chez les élèves de l'UNRWA.

Mme Muhesin a également souligné que les problèmes de santé dont souffrent les écoliers sont : le retard mental, l'insuffisance pondérale, ainsi que l'inertie et la pâleur, le visage jaune, le faible succès et les abandons scolaires.


AGISSEZ, participez à la campagne "HALTE AU SIEGE DE GAZA"

Source : www.freegaza.ps

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Famine

Même auteur

PCAS

Même date

2 décembre 2007