Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1294 fois

Jérusalem -

Enregistrement de la police israélienne : les raids d'Issawiya conçus uniquement pour "provoquer"

Par

Des policiers israéliens ont été filmés à Issawiya, dans la partie est de Jérusalem occupée, reconnaissant que les raids persistants et violents sur la communauté visaient uniquement à provoquer les résidents.
Selon Haaretz, la séquence vidéo a été visionnée dans un tribunal israélien lors de l’audience d'un résident palestinien poursuivi pour avoir jeté des pierres.

Enregistrement de la police israélienne : les raids d'Issawiya conçus uniquement pour 'provoquer'

1er juillet 2019 - Des officiers de la police d’occupation brutalisent des habitants d’Issawiya pendant les funérailles de Mohammad Obeid, tué par la police fin juin.
(Oren Ziv/ Activestills.org)

Au cours de l'été, les forces d'occupation israéliennes ont mené des raids quotidiens à Issawiya, harcelant sa population, arrêtant des personnes chez elles et utilisant la violence lors d'affrontements avec les habitants. Au total, environ 350 Palestiniens d’Issawiya ont été arrêtés, mais seuls dix ont été inculpés.

La séquence vidéo en question a été tournée en avril - juste avant que la police intensifie ses raids - et enregistrée sur une caméra corporelle portée par l'un des agents de police patrouillant dans le quartier.

« On voit à plusieurs reprises l'un ou l'autre des policiers lever son arme comme s'il était censé viser les résidents vus en arrière-plan », rapporte Haaretz.

On entend les officiers discuter du but des opérations à Issawiya, l'un d'eux remarquant : « Ça les provoque vraiment pour rien ». Un deuxième officier est d'accord. Le premier officier demande ensuite : « Pourquoi faire ça exprès ? » Le second répond : « Notre politique est foutue depuis le début. »

Le premier officier commente ensuite : « Laissez-les vivre. Vous les provoquez ici pour rien. »

Quelques minutes plus tard, le premier officier s’adresse à un troisième officier. « J'ai une question à vous poser. Ce que nous faisons ici ne pose-t-il pas davantage de problèmes ? » Le troisième officier répond : « C'est l'objectif », à quoi le premier demande : « Causer plus de problèmes ? » Le deuxième officier répond par l'affirmative.

La vidéo a été montrée lors d'une audience devant le tribunal de première instance de Jérusalem, où Abdallah Mustafa, un résident d'Issawiya, était accusé d'avoir jeté trois pierres sur la police le jour où la vidéo a été tournée.

Le procureur a affirmé que les policiers avaient « fait un lapsus » et le juge a condamné Mustafa à sept mois et demi de prison.

L’article d’Haaretz indique qu'en 2017, « la police a amené un plein bus chargé de policiers déguisés en soldat dans le quartier pour provoquer des jets de pierres, puis pour attraper les auteurs », et l'un des enfants pris dans l'opération « a été condamné à 19 mois de détention ».



Source : Middle East Monitor

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Jérusalem

Même sujet

Sionisme

Même auteur

Middle East Monitor