Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2786 fois

Egypte -

Esraa a été relâchée a 20h40 et est retournée chez elle!

Par

Le Ministre de l'Intérieur a donné l'ordre de relâcher Esraa suite à son transfert à l'hopital et à la dégradation de son état de santé.
Certains de ses avocats pensent que son état de santé est fortement lié aux conditions de détention.
Esraa a été détenue avec des criminels "ordinaires", n'avait ni le droit de rencontrer ses avocats, ni le droit de lire des journaux d'opposition.

Pas de greffon vidéo disponible...

Mahalla : nouvelles violations des droits de l'homme
22/04/08

A Alexandrie, plusieurs personnes de Mahalla ont apparemment été arrêtées dont le frère du journaliste de Al-Dostour Mohamed Abuel Dahab.Ils sont toujurs détenus au Bureau de Sécurité.

****************************************

Une autre personne ayant participé aux grèves de Mahalla du 6-7 Avri est décédée hier des suites de ses blessures.
Ses funérailles ont eu lieu à 2h du matin et ont rassemblé 1000 personnes, car les forces de l'orde craignaient le regain de violence dans la région.

Reda Metwaly, 38 ans, avait été atteint d'une balle à la tête, il avait sombré dans le coma avant de mourir. Il est la troisième personne à mourir à Mahalla suite aux grèves et mouvements de contestation.

****************************************

Sept personnes du groupe des Détenus du Caire ont hier été relâchés grâce à l'appel de l'Organisation de Défense des Manifestants Egyptiens. Les autres restent en détention.

Les relâchés sont : Magdy Korkor, Ibrahim Rabie, Mohamed Saleh, Hussein Taha, Mohamed Ezz El-Arab and Walid Salah.
Ramy Yehia a lui été relâché après le paiement de sa caution qui s'élevait à 1000 LE. (environ 150€).


****************************************

Le Bureau de Sécurité National a hier arreté le Professeur de Sciences Coraniques de l'Université Al-Ahzar du Caire : Abdel Hai Faramawy. Ils étaient en fait venus cherche son fls qui était absent.


***************************************

Mercredi dernier, les forces de l'ordre ont perquisitionné le siège social de Cairo News Company et ont confisqué cinq appareis de diffusion d'émission en direct sans donner la moindre explication valable.
Une enquête a été ouverte sans même la moindre preuve de délit et les appareils sont toujours aux mains des forces de l'ordre.

La société est sur le marché Egyptien depuis 4 ans maintenant et permet à plus de 40 chaines de pouvoir disposer des services liés au "Direct".

Le groupe Arabe d'Information des Droits de l'Homme a dit : "la Confiscation des appareils de diffusion est un comportement satanique dont le seul but est de contrecarrer les chaines pour les empêcher de transférer directement les événements ayant lieu en Egypte."

"Le gouvernement Egyptien construit un mur autour des citoyens Egyptiens et leur impose la désinformation." ont-ils ajouté.


21/04/08

Mohamed Sharkawy a finalement été remis en liberté après son transfert au Bureau du Procureur ,où il a été interrogé sur son roman "le métro" qu'il a publié il y'a quelque temps


20/04/08

Certains ouvriers de l'usine textile de Mahalla ElKubra, retenus depuis le 6 avril ont été illégalement licenciés. Parmi eux les leaders de la constestaion ouvrière, Kamal El Fayoumy, Tarek Amin et Karim El Beheiry.

Leurs familles l'ont découvert en recevant des annonces.
On ne sait toujours pas si il en sera de même pour les autres ouvriers de l'usine.

Ces ouvriers, 3 autres personnes et quatre citoyens de Mahalla ont été transférés dans un endroit inconnu, on suppose qu'ils peuvent être en ce moment à Gharbia.

Ramy M.Abdel Aziz (le journaliste du journal Al-Wafd) a été relâché du bureau de Sécurité National dans le Governorat de Gharbia.

Il a declaré que 10 personnes de Mahalla était avec lui en détention.
Un mandat d'arrêt a été lancé contre le Leader du Parti Al Karama et du mouvement Kefaya : Mohamed ElAshker alors que le Bureau du Procureur de Giza,

Jeudi dernier. Ashkar a en fait été transferé de la Prison al-Marg, Jeudi dernier à 9h au lieu d'être remis en liberté et détenu au Bureau de Sécurité National.

Et toujours aucune nouvelle de Sharkawy malgré le fait qu'il aurait été liberé il y'a quelques jours maintenant.



19/04/08

Le Bureau du Procureur de Kasr ElNil a rallongé des détentions des détenus du Caire de 15 jours dans des conditions plutôt illégales.
Tout d'abord, tous les détenus ont été interrogés dans la même salle et ont dûs restés menottés devant le Procureur, les officiers ont insistés sur ce fait (les menottes) car c'était l'ordre de plus hautes instances.

De plus leurs avocats des détenus n'ont pas été autorisés à assister à la séance d'interrogatoire MAIS de nombreux soldats et officiers y ont eux assistés.

Il est important de souligner que tous les détenus ont commmencé une grève de la fin depuis Jeudi (dont Sharkawy), et à cause de certaines violences certains ont refusé d'assister à cette séance d'interrogatoires dont le Dr. Magdy Korkor un des membre du Personnel de l'Université et un des leader du Parti El-Amal mais aussi d'autres détenus comme Ramy Yehia, Diaa ElSawy, Walid Salah and Fathy Farid.

Le Procureur de Gizeh avait annoncé que Mohamed ElAshkar, leader du parti El-Karama (parti en construction) et du mouvement Kefaya avait été relâché.

Il a été liberé de la prison El-Marg à 9h mais personne ne l'aurait apparemment revu depuis.


Esraa est retrouvée, elle est à nouveau incarcérée !

Hier soir, le Ministère de l'Intérieur a émis des mandats d’arrêt contre Esraa et Nadia afin d’annuler la décision prise par le Procureur Général de les libérer il y a deux jours.

Ce mandat d’arrêt est un outil accordé par l’Etat d’Urgence qui permet d’enfreindre les règles et d’imposer la force sur qui ils veulent.

Esraa et Nadia ne sont pas les seules à avoir été libérées puis remises en détention aussitôt.


Esraa a disparu !
17 avril 2008

Après avoir passé deux jours dans le bureau de Procureur de la Sûreté de l'État à Qualyoubia, à attendre que les procédures de routine pour sa libération soient terminées, Esraa a été portée disparue.

Son avocat, M. Amir Salem, qui était avec elle lorsqu'elle a quitté la prison, a indiqué qu'elle avait disparu depuis hier après-midi le 16 avril.

Dans un régime autocratique, les gens sont enlevés, leurs vies n’ont aucune valeur !

Nouvelles des militants égyptiens arrêtés le 6 avril et les jours suivants
Ahmed Milad le Vice-président d'El Ghad (Le parti Politique) a été libéré à ElBeheyra il en est de même pour Ayman ElHoufy. Alors qu'hier Taher Abou Shara a été arrêté.

Quant à Ahmed Eraqi et Kotb Hassanein, ils sont toujours dans Camp de Sécurité National à Koum El Dekka.

Nous avons été informés qu'Esraa n'aurait toujours pas été relâchée, elle serait en ce moment détenue au Bureau de Sécurité d'Etat (National) à Qualyoubia. L'information est à prendre au conditionnel car elle n'a toujours pas été confirmée.


À 14h00 , trois détenus ont été libérés à Damanhour Al-Beheyra :

- Alaa Fakhry Abd ELReheem ElKhayam (un propriétaire opticien)

- Hesham attia ElGuindy (Journaliste) Reda Saleh (avocat).


De plus la sortie du poète Said abd ElMaksoud a été confirmée.

De ce fait, le nombre de détenus à ElBeheyra est maintenant de 9.


Les 50 détenus de Mahalla sont toujours en détention "préventive" car le Procureur a refusé de les relâcher et a demandé de nouveau la tenure d'un procès.
Donc ils seront demain jugés à la Cour CRIMINELLE Tanata.

Ni Esraa ni Nadia n'ont été relâchés au Caire; Ni même ceux qui été supposés être relâchés à Alexandrie à part deux détenus : Rafik Ahmed Ali et Ahmed Gaber.



**********************************

Malgré l'ordre de libération des détenus de Al-Beheyra (datant de deux jours), ils n'ont toujours pas été relâchés.

Les 14 détenus avaient commencé une grève de la faim à la prison Bourg El Arab ce qui a forcé les autorités Egyptiennes à les déplacer mais les destination reste encore inconnues. Ils ont très probablement été amenés dans des comissariats de police différents.


14/04/08

!!!! Important !!!

Ce matin, l'appel de l'avocat M. Amir Salem pour la sortie d'Esraa Abd ElFattah et Nadia Mabrouk a été accepté. Le Procureur Général a autorisé leur sortie qui devait bien avoir lieu aujourd'hui cependant le reste du groupe du Caire restera en détention préventive.

D'autre part, le second appel des détenus d'Alexandrie a cette fois-ci été accepté sauf pour une personne. Ils devront donc être relâchés aujourd'hui.


13/04/08

La détention des détenus du Caire a été prolongée. Ils resteront donc 15 jours en détention - jusqu'à la semaine prochaine date à laquelle il seront remis en liberté ou gardés en détention.

************************************
D'autre part, en raison des plaintes des détenus d'Alexandrie, la cour a décidé de les relâcher. À moins que le procureur ne fasse opposition à cette décision, ils devraient normalement/légalement être remis en liberté.

*************************************
Le camion de transport des prisonniers, N° 3200 Dakahlia s'est arrêté à 11 heures devant le commissariat de police de Meniet El Nasr pour embarquer l'activiste Ahmad Ameen et ensuite embarquer quatre autres activistes Ibrahim Saleh de Dekernes, Ibrahim Tawfik de Sherbine, Mohamed Awad de Belkas et Osamah Kamel de Nabrowa. Le véhicule s'est dirigé vers une destination inconnue. Mais un papier serait tombé du camion où il était apparemment inscrit : Garantie d'arrestation-Burg el Arab.


12/04/08


14 personnes ont été relâchée à Al-Beheyra
Ahmed Gaber a été relâché à Alexandrie.
La journaliste Amina Abdel Rahman a elle aussi été relâchée.


11/04/08

George Ishaak, leader du mouvement Kefaya aété arrêté et doit payer une caution de 10,000 LE pour être libéré. La police a notamment arrêté d'autres membres du mouvement Kefaya Samy Francis et Faty El-Hefnawy. Samy Franci a dû recevoir des soins médicaux car il a eu un malaise cardiaque à la suite de son arrestation.

***************************************

Un photographe de Reuters Nasser el-Nouri et un photographe du journal Al-Fagr Ahmad Hammad ont été interrogés au Commisariat durant quatre heures à propos de leurs mouvements et des informations qu'ils avaient pû obtenir.

***************************************

Le site all Headlines News annoncait sur son propre site que la police Egyptienne avait arrêtée un Photo-Journaliste Americain James Buck Jeudi soir à Mahalla. James Buck qui travaille pour Oakland Tribune fût ensuite relâché.

***************************************

Amina Abd ElRahman, journaliste à El-Badeel a commencé
une grève de la faim durant sa détention. Elle a été arrêtée il y'a quelques jours à Mahalla et accusée de travailler sans permission et pour incitation à l'agitation publique.


10/04/08

A Mansoura, Moustafa Khalil a été relâché cependant les autres détenus ont été envoyés dans différentes prisons à Dakahlia.
Dr. Mohamed Awad est détenu à Belkas.
L'ingénieur Osamah Kamel à Nabrawa.
Ibrahim Tawfik à Cherbine.
Ibrahim Saleh à Dekernes.
Ahmed Amin à Menyet El Nasr.

La journaliste Amina Abd El Rahman a été arrêtée et détenue à Mahhala. Elle a été interrogée sans la présence d'avocat et accusée de travail sans permission., Selon son mari Hamada ElKashef, reporter au journal El Badeel seul à Mahalla.


Lire et signer la pétition pour la libération des militants égyptiens


Pas de greffon vidéo disponible...

Source : http://www.facebook.com/

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Egypte

Même sujet

Poursuites judiciaires

Même date

23 avril 2008