Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1352 fois

Ramallah -

Etudiants unis contre les checkpoints

Par

Aujourd'hui, une manifestation non-violente a été organisée au checkpoint d'Atara pour protester contre les Forces de l'Occupation Israélienne qui empêchent les étudiants d'atteindre leurs universités et leur écoles.
Des étudiants Palestiniens et Israéliens, y compris des Palestiniens Israéliens, ont été rejoints par des activistes de solidarité internationale. Le checkpoint d'Atara est situé sur la route menant à l'université de Bir Zeit, au nord du village de Bir Zeit.

Etudiants unis contre les checkpoints


Photo Sunbula : Deux soldats filment et photographient les manifestants de près.

Avant la manifestation, la police des frontières israélienne avait établi en cordon de sécurité autour du secteur proche du checkpoint. La protestation a commencé par des chants. Les étudiants Palestiniens, Israéliens et internationaux, ainsi que les Anarchistes Contre le Mur chantaient : "Rouge, Bleu, Vert, Blanc, la Palestine va se battre !" en anglais et "Refuse" en Hébreu.

Le dernier slogan reflète la popularité croissante du mouvement des Refuseniks parmi la jeunesse israélienne qui refuse l'enrôlement dans les Forces de l'Occupation Israélienne pour servir en Palestine occupée.

Peu après, les étudiants Palestiniens de l'Université d'Al-Quds et de l'Université de Bir Zeit sont arrivés. L'atmosphère était celle d'une résistance festive. Les manifestants ont chanté des chansons révolutionnaires palestiniennes et les Palestiniens, les Israéliens, et les internationaux ont dansé devant les policiers des frontières qui sont apparus plutôt comme des invités boudeurs à une fête et non comme une force d'occupation militaire.

Le message général de la protestation était : "Fin à l'Occupation. Cette fois-ci, c'est la dernière."

L'appel pour avancer vers le checkpoint a été donné.

Immédiatement après, un commandant israélien a présenté au coordinateur de l'ISM, Abdullah Abu Rahme, un ordre qui déclarait apparemment que le secteur était une Zone Militaire Fermée, et que la présence des manifestants était interdite.

Le commandant a alors essayé d'annoncer sur un haut-parleur que la foule avait dix minutes pour se disperser. Son appel a été couvert par les sifflets et les huées de la foule.

Il y a eu relativement peu de violence. Seul, un manifestant israélien a été poussé par un policier des frontières.

À un moment, plusieurs taxis transportant des passagers ont été coincés derrière les manifestants. Les conducteurs ont demandé à la foule de faire de la place pour qu'ils puissent passer, et c'est ce qu'ont fait les manifestants. Cependant, les militaires ont refusé de laisser les taxis franchir le checkpoint, mettant la responsabilité de cette décision sur les manifestants.

Les Palestiniens présents ont choisi de ne pas laisser cette tournure des évènements décourager le reste des protestations. Ils ont commencé à crier : "Ce ne sont pas les manifestants mais le checkpoint et l'occupation qui empêchent les taxis de passer."

La manifestation s'est poursuivie ainsi jusqu'à ce qu'elle se termine en une impasse. Les manifestants ne pouvaient pas casser la ligne des soldats et les Forces de l'Occupation Israélienne n'étaient pas capables de disperser la foule de manifestants.

L'esprit de solidarité était évident dans l'unité montrée par les manifestants qui venaient de différents milieux mais collaboraient étroitement ensemble.

Des manifestations auront lieu simultanément ce soir place Al-Manara à Ramallah et à Tel Aviv.


Source : http://www.palsolidarity.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Ramallah

Même sujet

Checkpoints

Même auteur

ISM

Même date

3 juin 2006