Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3326 fois

Gaza -

Fuyant la chaleur et les pannes d'électricité, les Gazaouis rompent le jeûne sur la plage

Par

12.06.2016 - Tandis que la crise de l'électricité continue d'accabler la Bande de Gaza, les habitants musulmans de l'enclave assiégée rompent le jeûne sur la plage en cette deuxième semaine du mois sacré de Ramadan. "De façon spontanée, ma femme a suggéré que nous emmenions le repas préparé à la maison pour l'iftar à la plage à cause des coupures de courant," a raconté Muhammad Salim, du camp de réfugiés d'Al-Shati, au nord de la Bande de Gaza.

Fuyant la chaleur et les pannes d'électricité, les Gazaouis rompent le jeûne sur la plage

Comme plusieurs autres familles, Salim et les cinq membres de sa famille partent à la plage, à Sheikh Ijlein, au sud de Gaza-Ville, pour essayer d'échapper aux fortes chaleurs et aux maisons sans courant.

De même Islam Salim, de Gaza-ville, a dit à Ma'an que "c'est très difficile de ne pas avoir d'électricité à la maison pendant le Ramadan," quand les habitants de Gaza s'abstiennent de nourriture et de boisson pour un laps de temps allant jusqu'à 16 heures d'affilée.

Salim a dit que si ce n'était les difficultés de transport, sa famille romprait le jeûne à la plage tous les jours. Il a ajouté que la raison pour laquelle les familles comme la sienne préfèrent prendre l'"iftar", le repas pris au coucher du soleil pendant le Ramadan, à la plage, est la chaleur intolérable dans leurs maisons due aux coupures de courant.

"Quelquefois, nous n'arrivons pas à dormir, alors nous restons à la plage jusque tard dans la nuit," a dit Salim.

La population très dense de la Bande de Gaza a besoin d'environ 380 mégawatts d'électricité pour satisfaire ses besoins de façon adéquate. Cependant, Gaza ne reçoit actuellement que 200 mégawatts de la seule centrale électrique de la Bande, ainsi que des réseaux égyptiens et israéliens.

Tariq Labad, responsable de l'information de la Compagnie électrique de Gaza, a annoncé récemment que la distribution d'énergie serait légèrement améliorée pendant le Ramadan, après que l'alimentation de Gaza en énergie a été réduite à 6 heures,suivies de 12 heures sans courant, début mai.

Labad a déclaré que pendant le mois de Ramadan, les habitants auraient de l'électricité par intervalles de 8 heures suivis de 8 heures sans électricité. Certains secteurs auront de l'électricité de 7h du matin à 15h, d'autres de 15h à 23h, et un troisième groupe de 22h à 7h du matin.

La Bande de Gaza est restée pratiquement sans électricité pendant plusieurs jours en Avril à cause des travaux de maintenance sur les lignes électriques en Israël et en Egypte, ainsi que les contentieux fiscaux en cours sur le carburant pour la centrale électrique moribonde de l'enclave.

Des responsables palestiniens ont annoncé fin Avril que la Bande de Gaza serait exempté de paiement de la taxe sur le carburant cet été, ce qui représentait une résolution temporaire au différend fiscal qui a aggravé la crise de l'électricité dans l'enclave sous siège.

L’exonération de 80 à 100% sur les taxes sur le carburant devait entrer en vigueur le 1er mai et continuer jusqu'à la fin de l'été, garantissant à Gaza huit heures d'électricité par jour produites par le seule centrale électrique de la Bande.

La centrale électrique - avec les réseaux électriques égyptiens et israéliens - ne parvient pas à couvrir les besoins énergétiques du territoire et souffre de pénuries chroniques à cause d'une décennie de blocus israélien.

La guerre également a fait ses ravages, et pendant les 50 jours de l'attaque israélienne sur Gaza en 2014, la centrale a été visée et complètement mise hors d'usage.


Source : Maan News

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Energie

Même auteur

Maan News

Même date

13 juin 2016