Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3816 fois

Gaza -

Gaza : Des armes pour Dahlan

Par

> silviacattori@bluewin.ch

Témoignage d’un Palestinien de Beit Hanoun qui demande à rester anonyme pour des raisons de sécurité

Les choses vont très mal ici. Déjà 30 morts et 300 blessés depuis que les gens du Fatah ont brisé la trêve jeudi.
Premier fait inquiétant : les livraisons d’armes fournies par les Etats-Unis avec la complicité de l’Egypte et d’Israël, pour aider le Fatah à combattre les gens du Hamas, se multiplient.
En quelques jours, les gens ont vu entrer douze camions à Gaza par le passage de Kerem Abu Salem entre l’Egypte et Israël, à côté de Rafah.

Gaza : Des armes pour Dahlan


Photo : Sameeh al-Madhoon, Forces de Sécurité préventives; commandant de la région Nord de Brigades des Martyrs Al-Aqsa, mais surtout chef des Escadrons de la Mort et homme de main de Mohamed Dahlan

Le 1er février, les militants du Hamas ont intercepté deux de ces camions ; ils étaient remplis d’armes et de munitions et non de produits alimentaires comme le prétendent les gens du Fatah. Les armes étaient cachées sous des uniformes et des tentes.

Six personnes ont trouvé la mort et des dizaines d’autres ont été blessées dans cette opération.

Nos voisins égyptiens, qui disent nous aider, affirment qu’il s’agit d’aides civiles ; or ils laissent entrer des armes pour aider Dahlan à combattre le gouvernement du Hamas.


Ils ont choisi de collaborer avec les "salauds" qui vont mettre en pratique sur le terrain tous les plans américains et israéliens au lieu de collaborer avec le gouvernement non corrompu du Hamas.

Nous sommes victimes d’un complot organisé par ces autorités du parti Fatah. Ils collaborent avec les Etats-Unis et Israël qui leur fournissent des armes et veulent jeter une partie des Palestiniens contre une autre.


Après cela, il y a eu des heurts, à Jabalyia, entre la force exécutive du gouvernement du Hamas et les services secrets militaires dirigés par Abu Mazen et Dahlan. Il y eu beaucoup de blessés et des morts des deux côtés. Heurts qui ont repris la nuit.

Les heurts armés commencent quand des militaires qui sortent des casernes armés comme à la guerre commencent à provoquer les forces du gouvernement du Hamas.

Je vous certifie que, d’après ce que j’ai pu observer, ceux qui provoquent sont les hommes aux ordres de Dahlan.


Depuis ces heurts, le nord de Gaza est contrôlé par la force exécutive du Hamas. Ils en ont fini avec les soldats qui viennent des casernes ; mais il y a encore des risques à sortir de chez soi car ils n’en ont pas fini avec les escadrons de la mort. Ce sont des hommes en civils payés par Dahlan.

Ils habitent à l’intérieur de nos quartiers très peuplés, ils kidnappent les membres du Hamas. Ils les séquestrent et s’en servent pour faire du chantage ou les échanger quand le gouvernement du Hamas arrête un des leurs.

Hier, il y a eu 10 personnes enlevées par Samir el Madhoun, un de ces hommes de Dahlan. Il torture les hommes qu’il emprisonne, il les brûle avec un fer à repasser, avec des cigarettes.

Sa maison est située entre plusieurs maisons, et il est trop risqué pour les forces du Hamas d’aller libérer les captifs, car cela ferait trop de victimes parmi les gens qui habitent là.


Autre évènement inquiétant dans la même nuit : les hommes de Dahlan ont bombardé, mis le feu à l'Université islamique et saccagé tout ce qui restait intact. Il n’y avait personne pour repousser leurs attaques et les gardiens de nuit, non armés, ont été blessés.

Cette université ne pouvait pas être protégée par les gens du Hamas car elle est située dans une zone où il n’y a que des casernes militaires. Le Fatah a déclaré qu’il y avait sept Iraniens dans l'Université.

Cela semble être une manipulation.

Moshir Al-Masri, porte-parole du Hamas, a déclaré que cette accusation n’avait aucun fondement. Il a demandé comment des Iraniens auraient pu entrer dans cette prison qu’est Gaza, aux frontières totalement sous le contrôle d’Israël et des policiers sous les ordres de Dahlan ?

Moshir Al-Masri, a déploré le fait que des Palestiniens détruisent des universités, des mosquées, et aillent jusqu’à verser le sang des Palestiniens pour renverser le gouvernement avec les armes et l'argent des Etats-Unis.

Nous pensons que, pour ces gens qui collaborent avec Israël, tout est bon pour regagner le pouvoir perdu. Ils sont en train d’accréditer l’idée, comme le font Bush et Israël, qu’il y a un lien entre le Hamas et les Iraniens.

Tentative de manipulation d’autant plus aisée depuis que les Iraniens, face à l’indifférence du monde à notre détresse, ont promis de nous aider financièrement. Cette aide n’a jamais pu arriver à Gaza.


Bien des gens sont confus. Les gens qui sont en dehors de Gaza doivent pouvoir mieux analyser que nous ce qui se passe ici, car nous sommes tétanisés par l’effroi et l’inquiétude. La radio du Fatah dit que les gens du Hamas "sont tous des traîtres" ; la radio du Hamas dit que les autorités du Fatah "sont tous des traîtres".

C’est très difficile, pour les gens, de discerner dans ce chaos qui sont les gens sincères et qui sont les menteurs. Les journalistes ont dénoncé les pressions et les menaces exercées contre eux par les autorités du Fatah, pour les empêcher d’exercer leur métier.

Il y a eu des menaces à l’encontre de reporters qui ne se plient pas à la propagande du Fatah. Je suis persuadé que, si les gens comprenaient ce que les autorités du Fatah trament réellement, ils leur cracheraient à la figure.


Leur plan est clair : ils ont réussi, à force de provocations, à tirer le Hamas vers la confrontation, à créer deux camps ennemis ; nous craignons que cela nous mène à une situation comme en Irak, à Bagdad.

Dans cette tragédie, les autorités égyptiennes mènent un très sale jeu : elles font semblant de négocier des trêves mais, en fait, elles cherchent à gagner du temps pour pouvoir fournir au Fatah suffisamment d’armes de guerre pour en finir avec le Hamas, avec la résistance.

Dahlan avait dit que 12 000 soldats entraînés à Ramallah et à Jéricho sont prêts. S’ils viennent s’ajouter aux forces déjà en présence à Gaza ce sera encore plus terrible : un immense désastre

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Interviews

Même auteur

Silvia Cattori

Même date

3 février 2007