Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2029 fois

Gaza -

Gaza : Interdit aux journalistes

Par

> micheline.garreau@gmail.com

Micheline Garreau est membre de l'International Solidarity Movement, France.

Mardi 20 janvier : Le gars en face de moi, avec lunettes de soleil, est jeune, une trentaine d’années. Il est le contact entre les services secrets égyptiens et les gens qui essaient d’entrer dans la Bande de Gaza.

Un autre gars, plus âgé, lui aussi avec des lunettes de soleil et en costume noir, certainement des services secrets, écoute sans dire un mot.

Je suis assise dans un petit bureau, à l’entrée de la grille de Rafah, du côté égyptien. J’essaie de les convaincre de me laisser traverser la frontière.

Le gars hoche la tête. Nous sommes si nombreux à tenter le passage. Nous voulons tous entrer à Gaza mais, depuis lundi matin, l’accès est limité à l’aide humanitaire, les ambulances, les médecins, les infirmières et les secouristes qui ont la bonne lettre de leurs ambassades ou de leur organisme égyptien.

Devant la grille, nous sommes une bonne cinquantaine de journalistes qui attendent, depuis lundi, l’autorisation.

Le gars me dit : « Les Israéliens ont donné l’ordre aux services secrets égyptiens qu’ils ne veulent plus que des journalistes passent par Rafah. Les journalistes doivent aller à Kerem Shalom (checkpoint israélien) pour essayer d’entrer. Nous n’avons pas l’autorisation de vous laisser passer, seulement l’aide humanitaire. »

Mais la plupart d’entre nous ne voulons pas entrer à Gaza par Kerem Shalom. Nous savons qu’Israël ne nous laissera pas entrer.

C’est une honte ; cette frontière devrait être grande ouverte, non seulement pour l’aide humanitaire et le matériel médical, mais aussi pour les journalistes, pour tous ceux qui veulent entrer.

Israël a peut-être déclaré un cessez-le-feu d’une semaine, mais Gaza est toujours une grande prison, sous le contrôle des Israéliens, avec la complicité égyptienne.

Ils nous le disent clairement.

Lorsque j’appelle l’Ambassade de France au Caire, ils me le confirment eux aussi : “A partir de maintenant, Rafah est seulement un passage pour l’humanitaire. Les journalistes sont interdits. Seuls les médecins, les infirmières et les secouristes peuvent entrer. »

Hier, un groupe de journalistes du Syndicat de la Presse égyptienne a tenu une manifestation devant la grille, l’ont secouée, essayant de passer.

Beaucoup de gens qui vivent sur place essaient d’aider comme ils peuvent tous ces gens coincés au milieu de nulle part.

Des dizaines de camions transportant du matériel comme des matelas, du riz, de l’eau, attendent aussi. Certains depuis plusieurs jours. Seuls 5 à 10 camions passent par heure.

J’ai vu également au moins 100 ambulances allant à Rafah en deux jours, mais j’en ai vu moins de 10 entrer.

Même les Gazaouis ne sont pas autorisés à entrer. J’ai rencontré deux hommes qui voulaient rejoindre leurs familles à l’intérieur, interdits eux aussi : “Désolé, vous n’êtes pas secouristes. »

C’est une honte. S’il vous plaît, vous à l’étranger, faites pression sur Israël et l’Egypte pour ouvrir cette frontière !

Cette guerre contre Gaza est une honte pour l’humanité. Combien de temps permettrons-nous que ce crime continue ?

Combien de temps encore 1,5 millions de Gazaouis devront-ils rester dans cette prison, toutes frontières bouclées, et bombardés dès qu’Israël le souhaite ?

Hier, lorsque nous avons quitté la frontière, nous étions tous frustrés, humiliés et en rage.

Que cet enfer se termine vite.

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Résistances

Même date

21 janvier 2009