Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1921 fois

Gaza… avant et après le blocus - Témoignages d’élèves du cours de Français, en 3ème au Collège Abdelkader Alhossiny, Khan Younes (Bande de Gaza).

Par

Avant le blocus, la vie à Gaza était tranquille, les conditions politiques, économiques et sociales étaient bonnes. Mais après le blocus, la situation a commencé à changer, et malheureusement le changement a été pire... Maintenant, après 12 ans, la vie à Gaza est devenue très difficile.

Gaza… avant et après le blocus - Témoignages d’élèves du cours de Français, en 3ème au Collège Abdelkader Alhossiny, Khan Younes (Bande de Gaza).

Le travail

A cause de la situation, beaucoup de Palestiniens ont perdu leur travail, les jeunes ne trouvent pas de travail après avoir fini leur études à l'université. Et en plus, beaucoup d'étudiants abandonnent leurs études soit pour travailler et aider leur famille soit parce qu'ils n'ont pas les moyens. Mon père est au chômage, ma mère est femme au foyer. Dans ma famille, nous sommes huit … c'est difficile !

Photo

La situation économique

Dans la bande de Gaza, la situation économique est très difficile ; beaucoup d’usines et d’entreprises sont détruites à cause des guerres. Pour moi, la situation économique de ma famille est peut-être meilleure par rapport aux familles de mes copines parce que mon père est médecin et ma mère est prof. Ici, à Gaza, il y a des familles qui n'ont pas à manger. C'est dommage !

Photo

Les maisons détruites

A mon avis, il n'y a pas de lieu comme la maison. Dans la maison, on se sent protégé et on est sûr que personne ne peut nous toucher. Mais à Gaza, à cause des guerres et des bombardements, beaucoup de maisons sont détruites et les familles sont obligées de vivre dans la rue …. Elles ne peuvent pas se sentir en sécurité.

Photo

La situation éducative

Les élèves palestiniens sont comme tous les élèves du monde : ils sont beaux, intelligents et plein d'espoir. Mais comment pourront-ils réaliser leurs rêves, étudier, réviser leurs leçons après des nuits blanches ? Elèves ou professeurs tués ou handicapés, pères qui ne travaillent pas, élèves obligés d'entretenir leurs famille, écoles bombardées ; voilà ce que vit un élève à Gaza.

Photo

Les déplacements

Le passage de Rafah est considéré comme le lien entre la bande de Gaza et le monde extérieur mais en raison du blocus, les déplacements sont devenus très difficiles. De nombreux étudiants ont perdu leur place en raison de l'attente de plusieurs mois pour leur permettre d'entrer en Égypte. Les patients qui ont besoin de voyager et d'être soignés souffrent également et peuvent mourir en attendant la permission de voyager. C'est triste !

Avant le blocus les habitants de la bande de Gaza pouvaient aller en Cisjordanie avec leurs familles pour rendre visite à leurs proches, la route était facile. Mais aujourd'hui, ils ne peuvent plus parce que le déplacement est devenu très difficile et ils ont besoin d'avoir des autorisations.

Notre espoir


Nous espérons qu'il y aura la paix, que nous aurons la liberté, que la situation va s'améliorer. Nous espérons qu'après la nuit viendra la chaleur et après la souffrance viendra le bonheur.

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même sujet

Enfants

Même auteur

Eleves college Abdelkader Alhossiny

Même date

22 février 2020