Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3213 fois

Beit Ommar -

Harcèlement au tribunal militaire d'Ofer et peines de prison pour 8 enfants de Beit Ommar

Par

Le dimanche 25 mars, quatre activistes internationaux de Palestine Solidarity Project se sont rendus au tribunal militaire d'Ofer pour suivre le procès des 8 jeunes de Beit Ommar qui ont été arrêtés ce mois-ci. Des militants israéliens les avaient avertis que les services de sécurité du tribunal militaire d'Ofer faisaient habituellement tout leur possible pour empêcher les gens d'entrer. Ainsi, bien qu'ils soient inscrits sur la liste des personnes autorisées à assister à l'audience, la sécurité a fait attendre les activistes de PSP dehors pendant près d'une heure, leur faisant manquer toute la session.

Harcèlement au tribunal militaire d'Ofer et peines de prison pour 8 enfants de Beit Ommar

Journée de la Terre le 31 mars à Beit Ommar. Palestiniens et internationaux s'agrippent à Hussein Ramzi Khadr Alalamy, 14 ans, pour empêcher les gangs sionistes de l'arrêter, en vain. (source PSP)
Au contrôle de sécurité, les gardes israéliens ont demandé à chacun des militants s'il parlait hébreu, puis s'il parlait arabe. Une Américaine fut la première à passer au contrôle. Elle a répondu aux questions, admettant qu'elle ne parlait pas l'hébreu, mais qu'elle parlait arabe. Elle raconte :

"Ils se sont mis à rire, ont dit quelque chose en hébreu que je n'ai pas compris, et ils m'ont emmenée dans une autre pièce. Là, ils m'ont demandé de vider mes poches et d'enlever ma ceinture. La gardienne a passé devant mon corps le détecteur de métal portatif puis m'a palpée. Elle a déclarée qu'elle devait contrôler les poches sur le devant de mon chemisier, mais au lieu d'écarter le chemisier de mon corps, elle s'est mise à me presser les seins brutalement. Puis elle a mis les mains dans toutes les poches de mon pantalon, ce qui n'est pas arrivé aux autres internationaux, qui ne parlent pas arabe. Je me suis sentie humiliée et violentée, mais que je n'étais pas en position de dire non. J'ai l'habitude de la gêne des palpations sécuritaires, mais là c'est allé bien au-delà. Je ne peux l'expliquer que comme une manifestation de plus de la discrimination, de l'humiliation et des violations des droits de l'homme en cours, qui font partie de l'occupation."

Après que les quatre activistes aient passé les contrôles de sécurité, on leur a dit que l'audience était quasiment terminée. L'avocate, Neri Rmata, les a mis au courant de ce qui s'était passé. Les jeunes, qui ont entre 14 et 17 ans, passeront de 8 à 12 mois en prison pour avoir jeté des pierres et autres délits mineurs. Pour 3 d'entre eux, ce n'est pas le premier séjour en prison, et ils seront condamnés à des peines plus longues. Le tribunal a décidé de libérer sous caution un des garçons, Ahmed Solaiby, mais la décision a été portée en appel. La cour reprendra le 4 avril, et ils resteront en prison entretemps. L'expulsion des 8 garçons de leur ville, Beit Ommar, n'a pas été évoquée, et n'est pas possible dans leur cas. Plusieurs rapports inexacts ont circulé autour de cette affaire à cause de malentendus dus au système juridique militaire israélien alambiqué et de l'angoisse compréhensible des parents de ces enfants emprisonnés, mais nous déploierons tous nos efforts pour rendre compte avec rigueur de leur affaire sur le site de PSP.

Source : Palestine Solidarity Project

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Beit Ommar

Même sujet

Enfants

Même auteur

Palestine Solidarity Project

Même date

1 avril 2012