Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1966 fois

Salfit -

Hares : l'entreprise Villar vole des terres palestiniennes

Par

Près du village d'Hares, au sud-ouest de Naplouse, se situe la zone industrielle de Barqan dans le Gouvernorat de Salfit.
Salman Mahmoud Simlawi dont la propriété est entourée par deux usines est confronté au réquisitionnement de ses terres depuis des décennies. Le jeudi 26 juillet, les propriétaires de l'usine Villar sont parvenus à déraciner plusieurs oliviers après avoir fait arrêter Simlawi et empêché de contacter son avocat ou des groupes des droits de l'homme

Hares : l'entreprise Villar vole des terres palestiniennes


Carte ARIJ : Localisation de la zone industrielle coloniale de Barqan(agrandir la carte)

A trois occasions, l'ISM Naplouse a passé du temps sur le terrain de Simlawi pour tenter d'empêcher le bulldozer de l'entreprise Villar de lui prendre encore plus de terre.

Villar International est une entreprise en Bâtiment israélienne qui est spécialisée dans des projets résidentiels à grande échelle, et entre autres, dans l'expansion des colonies.

"Le groupe Villar est spécialisé dans la recherche et l'achat de terrains pour des bâtiments industriels, des logements sûrs pour des immigrés en Israël et la location de bureaux." Déclaration de l'entreprise Villar

Pour des entreprises comme Villar, la production des matériaux de construction dans des zones industrielles à l'intérieur de la Palestine est une occasion d'avoir à verser des salaires minimum à bas prix, de 8 à 10 NIS de l'heure, soit bien meilleur marché que les en moyenne 19 NIS de l'heure en Israël. (voir le reportage de Simone Korkus)

En 1982, Villar a commencé à dégagrer le terrain pour agrandir ses installations de production et Simlawi a choisi d'aller devant les tribunaux.

Depuis 1986, Simlawi a pu légalement travailler sa terre près de Hares malgré le harcèlement de l'usine qui utilise continuellement l'aide des soldats parce que Villar refuse de reconnaître la décision de tribunal de 1986.

Avec maintenant deux grandes usines de chaque côté de son terrain, Simlawi perd lentement mais sûrement sa terre.

La seule chance de Simlawi de se battre contre l'usine, c'est par le système juridique israélien, mais cela nécéssite la venue et la coopération de l'Administration Civile qui n'a pas encore montré le moindre soutien.


Source : http://www.palsolidarity.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Salfit

Même sujet

Colonies

Même auteur

ISM

Même date

4 août 2007