Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1422 fois

Hébron -

Hébron : l'armée israélienne ferme des boutiques Palestiniennes dans la Vieille Ville

Par

Aux premières du matin le 9 août, sur la place du ministère du Vieux Hebron, la quincaillerie d'Abu Hatim Jaudat Hasula a été fermée et scellée par les Forces de l'Occupation Israélienne.
Le commerçant de 64 ans avait osé défier les menaces illégitimes des Forces de l'Occupation et n'avaient pas voulu suivre la reddition des autres commerçants locaux dont beaucoup ont fermé et quitté le secteur.

Hébron : l'armée israélienne ferme des boutiques Palestiniennes dans la Vieille Ville


Photo ISM : Les Forces d'Occupation Israélienne scellent le magasin d'Abu Hatim dans la Vieille Ville d'Hébron

Les Forces de l'Occupation sont arrivées sans aucun avertissement avec les documents appropriés. En 30 minutes, elles avaient fermé le magasin, toujours rempli d'affaires et de marchandises, et elles ont ensuite soudé les charnières, scellant ainsi les portes métalliques.

Sans publication d'un nouvel ordre, l'armée a déclaré que le magasin sera fermé pendant deux mois.

Les Forces de l'Occupation Israélienne ont justifié leur décision de fermer ces magasins en prétendant qu'elles voulaient empêcher les Palestiniens de faire des trous à l'arrière de leurs magasins pour entrer dans une école rabbinique voisine.

Ni Abu Hatim, âgé de 64 ans, ni ses collègues commerçants n'ont jamais tenté de faire quoi que ce quoi, même à distance, en lien avec la menace de sécurité mentionnée.

Ces dernières semaines, de nombreux militants des droits de l'homme avaient passé leurs matinées sur le marché de la Vieille Ville pour soutenir les marchand locaux dans l'ouverture de leurs boutiques.

Tous les jours, les Forces de l'Occupation Israélienne ont tenté de faire fermer le agasin d'Abu Hatim en lui téléphonant et ensuite en débarquant dans le magasin.

Pourtant jusqu'à ce matin, les soldats n'avaient pas de documents légaux.

Plusieurs magasins ont déjà fermé dans le marché dont les 4 magasins voisins de celui d'Abu Hatim.

Les militants des droits de l'homme et les membres du Christian Peacemaker Team avaient coopéré pour soutenir Abu Hatim et un groupe important d'internationaux était arrivé peu après avoir appris la rumeur d'une action de l'armée.


Abu Hatim

Les soldats ont commencé à partir vers 9h30 après avoir réussi à sceller les 5 magasins situés sur un côté du marché dont la quincaillerie d'Abu Hatim.

Alors que les soldats se retiraient, un militant suédois a commenté l'action de l'armée :
"C'est l'habitude de voir les quelques véritables tentatives de combattre l'occupation se terminer par de la paperasserie et des menaces. L'armée sait que cela tuera les petits commerces qui restent encore dans la vieille ville et pacifiera les Palestiniens."

En quittant le marché, l'un des APC de l'armée a montré à l'ensemble du marché un nouveau tag de déclaration politique.

Une rumeur circule que les militants des droits de l'homme ou les membres du CPT seraient responsables du graffiti "PALESTINE LIBRE" taggé sur le véhicule de l'armée.

En colère et gênés, les soldats ont effectué une piètre tentative pour dissimuler le graffiti

Abu Hatim a perdu sa seulement source de revenu, d'abord et surtout parce que son magasin est fermé et scellé, mais également parce qu'il perdra la subvention que l'Autorité Palestinienne donne aux propriétaires de magasins situés dans des secteurs économiquement instables

Jour après jour, les commerces disparaissent dans la vieille ville, entre d'autres dans des endroits comme le vieux marché en face de la rue Shuhada.

En observant les progrès des Forces de l'Occupation Israélienne, on peut facilement imaginer le futur du marché de la Vieille Ville comparable à ce qu'affronte aujourd'hui la rue Shuhada, c'est à dire totalement abandonnée et ouverte presque exclusivement aux colons israéliens.


Source : http://www.palsolidarity.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Hébron

Même sujet

Nettoyage ethnique

Même auteur

ISM

Même date

12 août 2007