Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2380 fois

Hébron -

Hébron, un Palestinien écrasé deux fois par un terroriste israélien

Par

Jeudi dernier 26 novembre, un Palestinien est entré dans une station-service, dans la colonie illégale de Kyriat Arba, à Hébron, et a légèrement (selon les médias israéliens et sur la vidéo, au début) blessé au couteau deux colons sionistes. Un soldat a tiré plusieurs balles et l’homme est tombé à terre.

Hébron, un Palestinien écrasé deux fois par un terroriste israélien


Fin novembre-début décembre 2008, les attaques des colons de Kyriat Arba contre les Palestiniens.

Un autre colon, passant en Mercedes, a roulé sur le corps du Palestinien blessé, s’est arrêté puis a reculé pour lui rouler sur le corps une deuxième fois. (Al Jazeera, Palestinian man hit in car attack, 2 décembre).

Un porte-parole militaire a dit l’agence de presse Ma’an News que le Palestinien blessé a été transporté dans un état grave à l’hôpital Hadassah Ein Karem, à Jérusalem, où il a été opéré le soir même.

Le colon qui a roulé deux fois sur le corps du Palestinien a été arrêté, mais assigné à résidence, chez lui. (Ma’an News, Shock follows footage of settler running over Palestinian, 3 décembre)

La scène, ignoble et révoltante, a été filmée par un passant.




Il nous semble important de replacer dans son contexte l’attaque "au couteau" de ce Palestinien qui a légèrement blessé deux colons.

La colonie israélienne illégale de Kyriat Arba, Hébron, est, comme toutes les autres en Palestine occupée, construite sur des terres volées aux Palestiniens. Les colons d’Hébron, que ce soit à Tel Rumeida ou à Kyriat Arba, sont des extrémistes psychopathes qui ne se déplacent que lourdement armés (comme ceux de Jérusalem Est, ou ceux des colonies d’Yitzhar et d’Itamar qui encerclent Naplouse, ou ceux de Beit Ayn qui surplombe Beit Ommar, etc…).

C’est un colon de Kyriat Arba, le terroriste Baruch Goldstein, qui, le 25 février 1994, a attaqué, au fusil d’assaut IMI Galil, les Palestiniens en prière dans la Mosquée Ibrahimi, tuant 29 d’entre eux et en blessant 125 autres. Goldstein était membre du mouvement Kach, qui prône l’expulsion de tous les Arabes de Palestine. Après sa mort par les survivants du massacre, il a été enterré dans le cimetière de Kyriat Arba, et on peut lire sur sa tombe, qui est devenue un lieu de pèlerinage : « Ici gît un saint, Dr. Baruch Kappel Goldstein, bénie soit la mémoire d'un homme juste et saint, que Dieu venge son sang, à celui qui dévoua son âme aux juifs, au judaïsme et au pays juif. Ses mains sont innocentes et son cœur est pur. Il fut tué en martyr de Dieu le 14 Adar, jour de Pourim de l'an 5754 ». De plus, et pour faire bonne mesure, une stèle a été érigée à l’entrée de Kyriat Arba, pour que nul n’ignore le grand homme.

Ce sont les colons de Kyriat Arba qui ont terrorisé et attaqué, pendant deux semaines, nuit et jour, la population palestinienne fin novembre-début décembre 2008, lorsque la Haute Cour israélienne a décidé l’expulsion des 8 familles juives qui occupaient en toute illégalité, depuis plusieurs années, l’immeuble appartenant à la famille palestinienne ar-Rajabi, situé juste en face de la colonie. Toutes les nuits, des hordes de colons « descendaient » de la colonie sur les maisons palestiniennes qu’elle surplombe, sautaient sur les toits, tentaient d’incendier les maisons, cognaient contre les portes et les fenêtres à coup de gourdins, hurlant des insultes et des menaces de mort. Au moins vingt Palestiniens ont été blessés pendant ces deux semaines de terrorisme israélien déchaîné.

Le 2 décembre, après que la maison ar-Rajabi ait été enfin libérée des envahisseurs, c’est un colon de Kyriat Arba, Ze'ev Baruda, qui a tiré à bout portant sur M. Hosni Abu Seifan, après l’avoir harcelé pendant deux semaines, lui et sa famille, au cours des attaques décrites plus haut (la maison de la famille Abu Seifan est celle de gauche, sur la photo). Baruda n’a même pas fait un jour de prison.



Les Palestiniens, quand on considère le niveau de violence acharnée et de barbarie auquel ils sont confrontés tous les jours, font preuve d'une patience tout à fait exceptionnelle. La non violence exigée d'eux a des limites, celles de la sécurité, de la justice et de la dignité.

La population palestinienne, agressée et brutalisée depuis plus de soixante ans, en sécurité nulle part sur sa propre terre, et dont la soif de justice est systématiquement bafouée et niée au profit de l’entité sioniste terroriste, a le droit de recourir à l’auto-défense, tout comme elle a le droit de résister, par les moyens de son choix, comme n’importe quel peuple sous occupation militaire et civile.

Pas de greffon vidéo disponible...

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Hébron

Même sujet

Attaques de colons

Même date

4 décembre 2009