Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 6177 fois

Naplouse -

Huwarra : Les Palestiniens passent en force le checkpoint fermé

Par

Le 10 août à 14h30, il y avait une foule de 300 Palestiniens qui attendait pour passer le checkpoint de Huwarra.
Les soldats postés au checkpoint de Huwarra ne laissaient personne passer et étaient très agressifs et violents envers la foule.
Au lieu de se tenir en rang avec leurs cartes d'identité prêtes; les hommes, les femmes et les enfants s'étaient éparpillés à l'entrée du checkpoint.

Huwarra : Les Palestiniens passent en force le checkpoint fermé


Une femme soldat tente d'enlever le hijab d'une femme attendant de traverser le checkpoint

Environ vingt soldats israéliens poussaient les gens et enfonçaient leurs armes dans leurs côtes pour essayer de les faire "revenir", en hurlant : "Taisez-vous" et "Entrez dans l'enclos".

La frustration des Palestiniens était forte à la vue du checkpoint fermé. Des hommes âgés, des mères avec leurs enfants et des gens de tous âges étaient déterminés à franchir de force la ligne des soldats et refusaient de partir.

Les gens ont continué à causer des problèmes aux soldats bien que les soldats israéliens aient tiré en l'air à balles réelles seulement dix minutes plus tôt.

Après un certain temps, la foule frustrée a décidé que les personnes âgées et les femmes avec enfants devaient être autorisées à passer.

Alors que deux voitures de la Croix Rouge reculaient pour attendre sur le côté de la route, les vieux Palestiniens ont pris leurs sacs et sont tout simplement passés par le passage pour voitures. Exaspérés, les soldats ont commencé à vérifier leurs papiers d'identité, en faisant comme si cela avait toujours été leur plan.

Alors que la foule commençait à diminuer, avec plusieurs personnes qui poussaient en même temps, les soldats ont finalement cédé et ils ont ouvert l'entrée normale du checkpoint.

Sans doute en forme de représailles, une femme soldat a commencé à vérifier chaque personne qui passait dans sa ligne de façon très brutale.

Elle a tiré les cheveux de plusieurs femmes, en retirant presque leurs hijabs, et a tapoté leurs seins pendant bien plus longtemps que nécéssaire.

La même femme soldat a également inspecté les hommes, en leur tripotant les fesses et la taille d'une manière culturellement inadéquate et humiliante. Après des négociations avec un commandant, les hommes ont été inspectés par un soldat masculin.

Demain ou un autre jour, le checkpoint d'Huwarra sera encore une fois plein de gens dont le passage aura été refusé, mais aujourd'hui ils ont pu utiliser la désobéissance civile pour forcer leur passage.

Source : http://www.palsolidarity.org/

Traduction : MG pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Naplouse

Même sujet

Checkpoints

Même auteur

Michael

Même date

11 août 2006