Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 542 fois

Cisjordanie occupée -

Huzaifa Bader : en lutte pour la justice, en lutte pour sa vie

Par

25.07.2019 – Ce matin, Huzaifa Bader, 27 ans, a été transporté en urgence à l'hôpital pénitentiaire Ramleh en Cisjordanie occupée après 25 jours de grève de la faim. Sa santé se détériorant et sans le moindre signe d’avancée dans sa bataille juridique, sa famille ne sait pas combien de temps il pourra encore faire face. C’est peut-être une question d’heures. Huzaifa a entamé sa grève de la faim début juillet, après avoir passé un peu plus de 13 mois en détention administrative.

Huzaifa Bader : en lutte pour la justice, en lutte pour sa vie

Les forces d'occupation israéliennes le détiennent sans inculpation, ont prolongé arbitrairement sa détention et l’ont placé à l'isolement.

Huzaifa, qui est devenu père en prison, attend toujours de voir sa fille Majdal, âgée de 6 mois maintenant. Sa famille nous a dit qu’à chaque prolongation de sa détention il désespère de pouvoir la serrer dans ses bras pour la première fois.

Photo
Majdal, la petite fille de Bader


L’état de santé de Huzaifa rend la situation d'autant plus insupportable. Un accident pendant son enfance lui a laissé des brûlures sur près de 90% du corps et il a depuis besoin d'un traitement médical spécialisé. Au cours de sa détention, Israël ne lui a pas seulement refusé toute justice (ni même quoi que ce soit qui ressemble à une procédure équitable), il est même allé jusqu'à lui refuser le traitement médical dont il a besoin. Son frère, Musaab, a déclaré à l'ISM : « Nous souhaitons le voir revenir dans sa famille pour qu’il mène une vie normale et reçoive le traitement médical dont il a besoin ».

La situation devenant de plus en plus désespérée pour lui et sa famille, Huzaifa a pris la décision de faire une grève de la faim au début du mois. Depuis maintenant 25 jours, il se bat pour survivre. Son père a lancé un appel à toutes les organisations de défense des droits de l'homme pour qu'elles se rendent compte de la situation épouvantable de son fils, et il a déclaré : « Huzaifa est fort et continuera à se battre pour ses droits ».

Photo

Photo

La tente de solidarité où se regroupent les soutiens de Bader


Toute la ville d'Abou Dis a manifesté son soutien à sa grève de la faim et à la quarantaine d'autres prisonniers d'Abou Dis détenus par l'occupation israélienne. Son épouse et ses parents ont dressé une tente de protestation. Les habitants d'Abou Dis s’y rendent chaque nuit depuis le début de la grève de la faim. Même sa fille de six mois, qui est maintenant confrontée à la perspective de ne jamais rencontrer son père, y est venue.

Après avoir appris son hospitalisation, sa famille, ses soutiens et la population d'Abou Dis sont de nouveau descendus dans la rue pendant que Huzaifa se bat pour la justice et pour sa vie. Sa famille a déclaré ce matin que les forces de l'occupation n'ont toujours pas laissé son avocat le voir.


Source : Palsolidarity

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Cisjordanie occupée

Même sujet

Prisonniers

Même auteur

ISM Palestine