Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 2048 fois

Gaza -

ISM Gaza: La marine israélienne ouvre de nouveau le feu sur des pêcheurs de Gaza et des internationaux

Par

Ce dimanche 12 octobre 2008, la marine israélienne a continué son harcèlement violent des pêcheurs palestiniens. Une flottille de sept bateaux de pêche venue du port de Gaza city a d'abord aperçu deux aviso-torpilleurs israéliens opérant dans les eaux territoriales palestiniennes à 8H45.

Les aviso-torpilleurs ont commencé à tourner autour de quelques bateaux de pêche à l'arrière de la flottille, et à leur demander de retourner à Gaza city. Quelques minutes plus tard un des aviso-torpilleurs a ouvert le feu avec une mitrailleuse montée sur le pont – aucun des bateaux de pêche n'a été toutefois touché

A 10H30 les pêcheurs et quelques-uns des six Observateurs des Droits de l'Homme (HRO) présents sur leurs bateaux ont observé un gros bateau israélien s'approchant rapidement par l'arrière. Rejoignant les deux bateaux de pêche à l'arrière de la flottille de pêche, le bateau israélien a commencé à lancer deux attaques soutenues contre eux avec un canon à eau sous pression. Il a aussi ouvert le feu avec une mitrailleuse durant l'une des attaques. La cible de la mitrailleuse n'était pas claire. La cabine de navigation de l'un des bateaux de pêche a toutefois subi des dommages importants -plusieurs panneaux de bois de la charpente ont été perforés ou mis en pièces par le canon à eau.

Le vaisseau israélien, en rejoignant les quatre bateaux de pêche qui étaient en train de ramener leurs filets, a commencé à les attaquer avec le canon à eau. Le jet du canon à eau a fait tomber un des observateurs, le propulsant à travers le pont puis dans la mer.

Résultat de cette attaque, les filets de trois des bateaux de pêche se sont emmêlés les uns aux autres. En dépit des difficultés évidentes dans lesquelles ces bateaux se trouvaient, le vaisseau israélien a continué son attaque avec le canon à eau.

Pendant les heures suivantes, le vaisseau israélien a continué ses séries d'attaques sur les bateaux de pêche palestiniens. Résultat, les vitres de deux des bateaux de pêche étaient brisées. Un bateau de pêche a subi de plus grands dommages sur son abri de navigation.

Personne n'a été sérieusement blessé à cette occasion par le canon à eau israélien. Il faut cependant noter que l'usage de cette arme contre des bateaux de pêche civils met sérieusement en danger la vie de chacun à bord.

Clairement, il y a un risque important d'être balayé par-dessus bord, ou de subir des blessures graves en étant projeté contre un objet quelconque à bord, ou de recevoir un objet sur soi.

Ces dernières semaines, un observateur italien a eu le bas du dos gravement lacéré après qu'un canon à eau ait brisé en éclats une vitre de la cabine de navigation où il se tenait, et ait propulsé les éclats de verre sur lui.

Source : http://www.palsolidarity.org/

Traduction : MM pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Pêcheurs de Gaza

Même auteur

ISM

Même date

14 octobre 2008