Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1898 fois

Gaza -

ISM-Gaza : Les marins du monde entier font face au danger à chaque fois qu'ils prennent la mer. Cependant, leurs risques proviennent des éléments, pas du terrorisme d'Etat.

Par

Le dimanche 12 octobre, j'ai rejoint un groupe d'observateurs des Droits de l'Homme répartis sur une petite flotte de sept chalutiers du port de Gaza city. Nous avons quitté le port à 8H00 du matin et nous sommes sortis en mer vers l'ouest. Peu de temps après avoir quitté le port nous avons observé deux navires de guerre israéliens à quelque distance de là, leurs silhouettes ressemblant à des requins. Des prédateurs patrouillant dans les eaux de Gaza à la recherche d’une proie. Quand ils ont vu notre flotte, ils se sont approchés.


Pas de greffon vidéo disponible...

Vidéo tournée par Andrew le 17 septembre dernier

A environ 9H30 du matin, tandis que [je regardais vers] la côte sud de Gaza, l'image lointaine d'un grand vaisseau apparut à l'horizon. Nous avons réalisé que c'était le bateau transportant le canon à eau qui avait déjà attaqué les bateaux de pêche.

Les pêcheurs étaient incroyablement de bonne humeur en dépit de l’appréhension d'une attaque au canon à eau. Ils ont commencé à chanter et cela les a conduits à danser le traditionnel dabke palestinien, reflétant leur irrépressible esprit de résistance. Les pêcheurs des deux bateaux navigants à côté du nôtre ont vu cela et s'y sont mis aussi ! Puis ils ont commencé à condamner leurs vitres et à se mettre en maillot de corps et en short en se préparant à la “douche”.

Vers 10h, le navire a rejoint deux bateaux de pêche palestiniens qui se trouvaient à l’écart du reste de la flotte et a commencé un bombardement prolongé avec le canon à eau. Un volontaire écossais d'ISM était à bord du bateau de pêche dont la cabine de navigation a été gravement endommagée. Vers 11h, ce fût finalement notre tour. Au début, un bateau qui était à proximité est venu se mettre sous l'assaut du canon à eau. Un observateur des Droits de l'Homme italien et moi étions sur le toit de notre bateau pour observer l'attaque. Il était en train de filmer et je tentais de signaler aux soldats de cesser le jet d'eau a haute pression. Après un moment, il a semblé qu'ils allaient détourner leur attention de nous. Nous avons rapidement descendu les marches et avons trouvé le bateau israélien qui était en train de foncer sur notre tribord avant

Je me tenais sur le pont en train de regarder son approche, quand le canon à eau s’est soudain tourné sur nous, directement sur l'avant du bateau. J'ai été touché de plein fouet par le jet à haute pression et je suis tombé violemment sur le pont en heurtant ma hanche contre la coque. Au début, dans la confusion, je ne pouvais rien voir à cause de l'intensité du jet, puis je réalisais que j'étais en train de basculer par-dessus bord. Je me suis démené pour pousser mon dos à l'intérieur et il s'en est fallu de peu que je tombe par-dessus bord alors que le déluge continuait. Heureusement, à ce moment-là, la majorité de l'équipage avait réussi à se mettre à l'abri derrière la cabine de navigation, mais l’un des jeunes pêcheurs était encore sur le pont en train d'essayer de me protéger du jet d'eau.

Trois bateaux de la flotte étaient pris en sandwich entre le vaisseau et le navire de guerre et avaient un espace limité pour manœuvrer, surtout qu'ils pêchaient toujours au chalut. Quand ils ont tenté de remonter leurs filets, les câbles se sont affreusement emmêlés. Cependant, les navires de la marine israélienne ont continué à les attaquer alors qu'ils étaient en difficulté. La machinerie de l'un des bateaux était endommagée et notre filet était déchiré. On aurait dit que c'était juste un jeu pour les FOI.

Tout cela n’est qu’un aperçu du harcèlement quotidien que les pêcheurs de Gaza doivent endurer depuis des années et ma blessure à la hanche est insignifiante comparé à tout ce qu'ils doivent endurer.

Beaucoup de pêcheurs avec lesquels je suis sorti en mer m'ont montré de profondes cicatrices de blessures par balles infligées par les FOI. Au moins ils ont survécu pour raconter leurs histoires.

Plus tôt dans la matinée j'avais remarqué une photo encadrée d'un jeune homme élégamment vêtu accrochée à la cloison de la cabine. Il me regardait fixement avec ses yeux doux et son sourire serein. C'était une photo de Hany Alnajar, un pêcheur palestinien blessé à la tête par un tir de la marine israélienne en 2006 alors qu'il pêchait dans les eaux palestiniennes. Il ne faisait que tenter de gagner sa vie pour faire vivre sa famille. Il a laissé trois petits enfants. Les pêcheurs du monde entier font face au danger à chaque fois qu'ils prennent la mer. Cependant, leurs risques proviennent des éléments, et pas du terrorisme d'état.

Il y a eu une accalmie dans l'après-midi et nous avons vu trois dauphins jouer à proximité du bateau, leurs dos se cambrant dans l'eau tachetée de soleil. Ils signifiaient en quelque sorte la liberté alors que les navires de guerre se trouvaient heureusement très loin.

J'étais frappé par la tranquillité de la scène et par le fait qu'elle puisse avoir lieu. Alors que nous retournions vers le rivage, le soleil a commencé à se coucher, jetant une lueur rose sur la côte de Gaza. Notre bateau a fait une maigre prise. Chaque jour est une lutte pour ces pêcheurs, non seulement pour gagner leur vie sous le siège actuel, mais simplement pour survivre un autre jour.


Source : http://www.palsolidarity.org/

Traduction : MM pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Pêcheurs de Gaza

Même auteur

ISM

Même date

16 octobre 2008