Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 3729 fois

Palestine -

Inondations, victimes et gros dégâts en raison de la neige et des pluies diluviennes piégées par le mur

Par

La Protection civile palestinienne a rapporté que les fortes intempéries qui frappent la Palestine et les pays voisins ont fait plusieurs victimes et causé de très importants dégâts. Ainsi, plus de 400 habitations ont été inondées et 4 Palestiniens sont morts emportés par les flots formés par la pluie.
La police palestinienne et la Protection civile ont indiqué avoir retrouvé les corps des deux jeune-filles signalées disparues après qu’elles aient été emportées par les eaux mardi à l’est de Tulkarem, au nord de la Cisjordanie occupée. Salah Najeeb, chef du Conseil Municipal de Anabta, a précisé que les corps ont été retrouvés entre Anabta et Ennada, et ont été transportés à l’Hôpital Rafidia de Naplouse.

Inondations, victimes et gros dégâts en raison de la neige et des pluies diluviennes  piégées par le mur

Haram al-Sharif, 10 janvier 2013
Les jeune-femmes ont été identifiées. Il s’agit de Hana’ Samir As-Samiri (24 ans) et Samah Waleed Canaan (36 ans), toutes deux originaires de Naplouse et qui avaient disparu alors qu’elles reliaient Naplouse à Tulkarem. Le conducteur de la voiture dans laquelle elles se trouvaient avait ensuite pu être localisé et avait été transféré vers un hôpital local de Tulkarem, dans un état de santé jugé assez satisfaisant.

Photo
Photo
Des dégâts considérables à Tulkarem (photo Wafa)


En tant que Gouverneur de Tulkarem, Sa’id Al-Fatateen a déclaré que les équipes de secours essaient toujours de retrouver une personne qui a été emportée près de Jabara, au sud de Tulkarem.

Photo
Village de Qafin, district de Tulkarem


Le Département des Relations publiques du Département de la Protection civile a indiqué que plus de 500 Palestiniens ont été blessés en Cisjordanie en raison des intempéries violentes, auxquels s’ajoutent plus de 400 maisons inondées. Il a ajouté que plus de 300 habitants ont dû être secourus dans le district de Tulkarem, et que plus de 120 Palestiniens ont été blessés à Jénine, où plus de 130 habitations ont été inondées. 23 personnes, dont 6 enfants, ont dû être secourues dans les villages de Jaba’ et Anza. 50 maisons ont été inondées dans le district de Tubas, dans le centre de la Cisjordanie  ; 40 habitants ont été blessés et plus de 100 maisons ont dû être évacuées. A Ramallah et Jéricho, plus de 30 habitants ont été blessés et 20 maisons ont dû être évacuées.

Quelques images de Ramallah ce matin


Plus de 34 maisons ont été totalement inondées dans la Bande de Gaza et des dizaines de personnes ont été évacuées. La Protection civile de Gaza a indiqué qu’une partie de Rafah, au sud de Gaza, est également sous les eaux et que les équipes de secours sont toujours en train de procéder à l’évacuation des habitants pour tenter de les emmener vers une zone plus sûre.
15 logements supplémentaires ont été détruits par la montée des eaux et 14 véhicules ont été emportés dans les rues transformées en torrents. Les équipes de secours ont dû utiliser des barques de pêche pour aller sauver 25 familles dans le quartier de Al-Jneina à Rafah après qu’il ait été totalement inondé par les fortes chutes de pluie. 300 logements supplémentaires pourraient être envahis par les eaux si la pluie continue à tomber.

Photo
Les rues de Rafah, le 9 janvier


15 Palestiniens ont été blessés dans des accidents liés aux intempéries, qu’il s’agisse d’accidents de la circulation, de personnes blessées par des matériaux emportés par le vent et la pluie, ou de personnes ayant fait une chute. La majorité des blessés ne souffre que de blessures légères ou modérées, mais deux enfants plus sérieusement touchés ont été transportés à l’Hôpital européen de Gaza.

Des intempéries d’une telle violence n’avaient pas frappé la Palestine depuis des dizaines d’années.

Source : IMEMC, 9 janvier 2013.

_________

Comme le fait remarquer un article de Ma'an News, c'est le mur qui aggrave la situation dans les villes et villages qu'il traverse, en créant des bassins de rétention tout le long de son tracé, et donc des inondations, dans des endroits où elle était naturellement drainée auparavant.

Photo
Qalqilia, les eaux stagnent, bloquées par le mur


"A Qalqilya, ville de 42.000 habitants au nord de la Cisjordanie presque totalement encerclée par le mur de béton, Khaled Kandeel et sa famille sont blottis près d'un feu dans un hangar tandis que l'eau boueuse chargée de déchets se répand dans son verger de poiriers : 'Avant le mur, l'eau, l'eau s'écoulait en douceur vers la mer facilement.'"

D'autre part, le Centre Ahrar d'études sur les prisonniers a alerté sur la situation des prisonniers, en particulier ceux qui sont en grève de la faim, incarcérés dans des conditions déjà abominables que le froid intense rend insupportables.

Au nord de la Palestine occupée, près du lac de Tibériade, la prison Shata (800 prisonniers) a été inondée par les pluies diluviennes et les prisonniers ont été emmenés vers une destination inconnue. L'eau a pénétré dans les cellules et inondé leurs affaires. Avant leur transfert, Ils ont été détenus dehors, sous la pluie, pendant une demi-heure. (information CPI)

Photo
Jéricho, 9 janvier (photo Wafa)


Photo
Bethléem sous la neige le 9 janvier (photo Wafa)


Photo
Al-Quds sous la neige, 9 janvier 2013




Source : IMEMC

Traduction : CR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Palestine

Même sujet

Le Mur

Même auteur

IMEMC

Même date

10 janvier 2013