Fermer

S'inscrire à la mailing list ISM-France

Recevez par email les titres des derniers articles publiés sur ISM-France.

Votre adresse courriel

Fermer

Envoyer cet article

Votre adresse courriel
Envoyer l'article à
Votre message
Je profite de l'occasion pour m'abonner à la newsletter ISM France.
Palestine - ISM France

Imprimer cet article Envoyer cet article
Article lu 1671 fois

Gaza -

Instants romantiques sous artillerie

Par

Sami Abu Salem vit dans le Camp de Réfugiés de Jabalya et écrit des articles pour l’Agence de Presse de Palestine (Palestine News Agency – WAFA). Il a également travaillé au Centre de Presse International du Service d’Information de l’Autorité Palestinienne. Comme journaliste indépendant, il écrit pour les journaux locaux, en particulier des articles sur la littérature et l’art.

Le parfum délicieux des citronniers emplissait l’air et nous étions la nuit dernière, ma femme et moi, sur la terrasse de notre maison du Camp de Réfugiés de Jabalya, dans le nord de Gaza, savourant la chaleur de la brise.
Suha, ma femme, appréciait le spectacle de la lune, au milieu du ciel un peu nuageux et l’atmosphère sacrée qui se dégageait.
Les yeux de Suha étincelaient et son beau sourire brillait dans l’obscurité.

Nous discutions et plaisantions. Le rire innocent de ma femme ajoutait un goût particulier à ce moment romantique.

Dans mon for intérieur, je préparais le terrain pour passer avec elle une nuit très chaude. Et soudain, les explosions ont littéralement secoué le sol de mon immeuble. L’artillerie israélienne venait d’envoyer dix roquettes sur des "zones inoccupées".

Suha était terrifiée. L’horreur et la peur remplacèrent l’éclat sur son visage. Elle me demanda de descendre. J’essayais de la calmer en lui disant que les bombes touchaient des "zones inoccupées".

"Non, ils (l’artillerie israélienne) visent des maisons et des bâtiments ; il y a deux jours, ils ont tué une petite fille (Hadeel Ghaben) et toute sa famille a été blessée", me dit-elle en tremblant.

Nous sommes descendus à notre appartement. Non pour mettre fin à notre tête-à-tête amoureux, mais pour suivre les nouvelles sur la station de radio locale. L’électricité était coupée. Notre appartement était changé en un horrible endroit. Très sombre, les bruits sourds de l’artillerie augmentant en nombre et en intensité.

Ma femme tira le rideau pour laisser entrer la lueur de la lune, mais la fenêtre fut fortement secouée par l’explosion d’un obus à proximité. Les pleurs de mes neveux et nièces montaient de l’étage inférieur.

Je suis allé chez l’épicier pour acheter quelques bougies, il était très occupé à vendre des bougies à beaucoup de gens, arrivés avant moi.

Ma mère et mon frère, au premier étage, attendaient eux aussi les bougies. Ma mère, Fatima, a 60 ans, elle déteste ces situations. Le bruit des tirs lui rappelle immanquablement que des dizaines de cousins et de voisins furent tués par les sionistes en 1948.

"Ces bruits d’explosion sont exactement les mêmes que ceux que nous avons entendus, quand ils (les bandes sionistes) ont attaqué Brair (son village) en 1948", dit-elle, avant de prier Dieu de nous protéger.

La lumière des bougies arriva de différentes directions et la lueur de la lune apaisa nos sentiments âbimés par le bruit des bombes.

Ma femme et moi restâmes assis, serrés l’un contre l’autre. Nous observions la lune par la fenêtre, attendant la fin des explosions.

Je ne pouvais retenir un profond soupir de colère. J’étais tellement furieux que quotidiennement, les pratiques d’Israël non seulement détruisent nos maisons, mais aussi touchent et blessent nos sentiments. Ils interfèrent violemment jusque dans notre vie intime.

Ma femme posa sa tête sur mon épaule et ferma les yeux. Cette nuit semblait plus longue que les autres. L’aube apparaissait à la fenêtre et les moineaux gazouillaient lorsque ma femme se réveilla et me demanda : "Est-ce que quelqu’un a été tué ?"


Source : Electronic Intifada

Traduction : MR pour ISM

Faire un don

Afin d'assurer sa mission d'information, ISM-France fait appel à votre soutien.

Oui ! Je soutiens ISM-France.


Contacter ISM France

contact@ism-france.org

Suivre ISM France

S'abonner à ISMFRANCE sur Twitter RSS

Avertissement

L'ISM a pour vocation la diffusion d'informations relatives aux événements du Proche Orient. Les auteurs du site travaillent à la plus grande objectivité et au respect des opinions de chacun, soucieux de corriger les erreurs qui leur seraient signalées.

Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que la responsabilité de leur auteur et/ou de leur traducteur. En aucun cas l'ISM ne saurait être tenu responsable des propos tenus dans les analyses, témoignages et messages postés par des tierces personnes.

D'autre part, beaucoup d'informations émanant de sources externes, ou faisant lien vers des sites dont il n'a pas la gestion, l'ISM n'assume aucunement la responsabilité quant à l'information contenue dans ces sites.

A lire également...
Même lieu

Gaza

Même sujet

Incursions

Même auteur

Sami Abu Salem

Même date

19 avril 2006